Babyfaces

« Il ne faut pas pousser à bout quelqu’un qui n’a rien à perdre »

Nejma est nulle, grosse, méchante et seule. Si tous la mettent de côté, personne n’ose l’affronter en face car elle fait peur. Aussi, lorsque Jonathan est retrouvé inanimé dans une ruelle derrière l’école, après ce qui semble bien être une agression, Nejma fait une coupable toute trouvée.

Mais qui est vraiment Nejma ?

Seul lsidore, le vigile du supermarché voisin, et Freddy, le narrateur, semble s’y intéresser.

Un roman au ton tendre et ironique sur les apparences souvent trompeuses, sur l’injustice et sur la bêtise qui conduit à l’irrévocable.

Babyfaces/ Marie Desplechin. – L’école des Loisirs. – (Neuf)

Laisser un commentaire