Agir contre le harcèlement à l’école

Que faire et comment apporter une réponse cohérente et comprise par tous?

Définition du harcèlement

Le harcèlement se définit comme une forme de violence constituée d’actes agressifs intentionnels caractérisés par la répétition et l’abus systématique de pouvoir perpétrés par un individu ou un groupe d’individus à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre seule.

Sources: Dan Olweus (1999) & Peter K. Smith (2002)

 

Protocole d’action des situations de harcèlement

  • Accueil / Action de l’élève Victime

La Direction, le Médiateur ou encore le Conseiller socio-éducatif accueille l’élève, le met en confiance en rappelant le rôle protecteur de l’école.

La personne qui accueille l’élève recueille son témoignage ( nature  des faits, auteurs, lieux, débuts des faits, fréquence).

Quelle interprétation l’élève fait-il de ces actes? A-t-il pu réagir pour se protéger et en parler (école-maison-entourage) si pas le cas pourquoi? Quels sont les effets, les conséquences?

S’il ne peut pas s’exprimer oralement, il peut le faire par écrit.

  • Accueil / Action des Témoins

Les recevoir séparément en évoquant la situation de harcèlement et recueillir leur témoignage. (description des faits – leur réaction ou non – part de responsabilité – proposition à résoudre le problème)

Mettre l’accent sur la dimension éducative de ces entretiens.

  • Accueil / Action de l’élève Auteur

La personne compétente le reçoit, l’informe qu’un élève s’est plaint de harcèlement et lui demande sa version des faits. Selon le degré des faits, il est indispensable de rappeler les règles du vivre ensemble et des conséquences possibles du harcèlement. ( sanction – plainte, etc.) On peut lui demander de faire une proposition de réparation.

En cas de déni, une recherche d’informations supplémentaires est faite afin de clarifier la situation.

Si plusieurs élèves sont harceleurs, il est nécessaire de les rencontrer séparément.

  • Entrevue avec les Parents

Les parents de la Victime sont reçus, entendus, soutenus et assurés de la protection de leur enfant. Ils sont associés au traitement de la situation et informés de leur droit.

Les parents des élèves Témoins peuvent aussi être reçus avec un dialogue qui donne le l’importance à un rôle actif du témoin mais aussi sur les possibles de l’inaction.

Les parents de l’élève ou des élèves Auteur(s) sont reçus et informés de la situation.

Rappel des conséquences des actes commis, des mesures possibles. Leur avis peut être demandé concernant des mesures de réparation et leur concours éventuellement utile à une résolution de la situation.

  •  Décisions de protection et de mesures

Dans la configuration la plus adaptée à la situation (parents – élèves), une séance est organisée pour expliciter les mesures prises et exposer clairement que ces agissements ne peuvent plus être tolérés.

Si ces agissements se répètent, d’autres sanctions et dénonciations restent ouvertes.

  •  Démarches post-événement

 Mise en œuvre et suivi des mesures prises. Rappeler que les bureaux du Médiateur, du Conseiller Socio-Educatif sont des espaces d’écoute et de partage.

Une action de sensibilisation sur le mieux vivre ensemble peut être déployée sur l’ensemble de d’établissement.

Fait par jfwalther

Fleurier/le 20.05.2016

protocole-harcelement

schema-harcelement

10-conseils

www.adapi.ch

info@adapi.ch