Histoire à terminer…

Lors de notre séance de novembre et dans le cadre de la semaine de la lecture qui s’est déroulée du 22 au 26 novembre 2010, nous avons proposé aux participants du club une histoire à terminer.

Il s’agit de : « Tobbie, police de l’âme par Sylvaine Jaoui.

Les participants ont donc dû inventer la fin de l’histoire suivante :

Je m’appelle Tobbie. Avant, je ne savais pas quoi faire comme métier. J’avais pensé à plein de choses : cosmonaute, chocolatier, majorette, maître nageur, bûcheron même…  Mais rien ne me plaisait vraiment. Je voulais un vrai métier qui soit un vrai travail où je ferais des vraies choses pour des vraies gens. J’ai réfléchi longtemps, très longtemps et puis j’ai trouvé un truc qui ferait vraiment du bien à tout le monde. Au début, quand j’ai parlé de mon idée, ils se sont tous moqués :

– Mais qu’est-ce que c’est que ça ?

– Ca ne veut rien dire, il n’y a pas de diplôme pour un truc pareil…

– Arrête tes bêtises, ça n’existe pas.

Si je les avais écoutés, j’aurais laissé tomber mais j’étais sûr que ça marcherait et je ne me suis pas trompé. Aujourd’hui, je n’ai plus une minute à moi, je suis appelé dans le monde entier. Il ne se passe pas un jour sans qu’un nouveau cas se déclare et que je sois obligé d’intervenir. Eh oui, parce que mon job, c’est être le chef de la police de l’âme. Ca ne vout dit rien ? Très bien, alors j’explique…

Si jamais quelqu’un tape sur son chien ou sur son chat méchamment, on va prévenir la Société Protectrice des Animaux. Si un père maltraite ses enfants, on va appeler une assistante sociale. Mais qu’est-ce qui se passe si quelqu’un se torture tout seul ? S’il se dit qu’il est nul, moche, bon à rien, pas aimable, trop gros, trop maigre, trop brun, trop petit, trop grand ? Eh bien, il ne se passe rien. Enfin, jusqu’à moi, il ne se passait rien… Mais depuis moi !!!

Oh, pas la peine de hausser les épaules. Quand je vais vous raconter tout ce que je fais, vous allez être scotchés. Tiens, par exemple, hier, j’étais tranquille en train de prendre un bon bain chaud quand on me signale un cas urgentissime.

Voici donc les fins de l’histoire imaginées par les participants au club de lecture.

1) Azad, Esteban et Marilyn

Une grand-mère était tombée dans la cuvette des toilettes et elle n’arrivait pas à attraper le PQ.
C’est alors que, moi policier de l’âme, j’entre en action.
Mais avec le stress, j’ai oublié de m’habiller, donc quand je suis arrivé chez la grand-mère, elle a fait un arrêt cardiaque.
C’est alors que j’ai décidé d’arrêter mon job. Et je suis revenu sur une de mes meilleures idées :

-Majorette.

 Ma famille a adoré cette idée, sauf les garçons, je ne sais pas vraiment pourquoi. Mais moi ça me plait, alors j’ai décidé de continuer…

 2) Gaël, Gentrit et Corentin

Et je me suis dit qu’il fallait que j’aille aider le plus vite possible.
Je me suis donc rendu dans une boutique de remède miracle où j’ai trouvé le remède qui rend heureux.
Je l’ai ensuite appliqué sur mon patient et il fut tout de suite mieux et se rendormi.
Parfois je me dis que ce métier est épuisant, mais j’aime aider les gens.

3) Jérémy et Lionel

Quelqu’un s’est fait maltraité. Au secours, on m’agresse ! crie l’homme.
 « Superfriteman » et son compagnon « Harcadonman » viennent le sauver avec moi.
Et voilà, le travail est terminé. Maintenant les héros retournent à la base et Tobbie part prendre l’avion pour New York quand soudain son bip l’alerte à nouveau.
Il saute de l’avion et atterrit en plein milieu de nulle part ; il est perdu et dans le coma au fond d’un trou de volcan.
Deux heures plus tard, Tobbie se réveille dans un village infesté de cannibales.
Il est attaché par des cordes. Tout à coup, ils allument un grand feu pour faire cuire leur proie capturée.
Mais une heure plus tard, on entend des cris, et de drôles de choses volent dans le ciel, c’est « Superfriteman » et tous les héros qui viennent sauver Tobbie.

4) Maéva, Océane, Mathieu et Sacha

J’ai sauté hors de ma baignoire et je me suis habillé. J’ai couru jusqu’à l’Everest.
Á mon grand étonnement, j’ai vu le F.B.I et le N.C.I.S au pied de la montagne. Une star voulait se suicider.
La star en question était  « Michael Jackson ». Abi et Dinozoo ont crié d’une seule voix :

 -Michael Jackson ?!

 Tobbie a laissé le N.C.I.S et le F.B.I au pied de la montagne et l’a escaladé d’une allure phénoménale.

Arrivé en haut de la montagne, essoufflé, Tobbie n’en cru pas ses yeux ! Michael Jackson était là ! Si près !
Il se posa une question, pourquoi Michael Jackson voulait se suicider … ?
Michael répondit, comme s’il avait lu dans ses pensés.

 – Ma famille est sur le point de se briser en milles morceaux…

– Reprenez vos esprits ! S’écria Tobbie d’une voix agacé.

 Tobbie s’approcha de la star et lorsque la star pris ses élans pour sauter de la montagne…
Tobbie se réveilla en sursaut. Il était toujours dans sa baignoire, il s’était endormi, tout ça n’était qu’un rêve !
Quand il reprit ses esprits, il ne voulait plus être « Policier de l’âme ». C’était tellement fatigant !!!�
Maintenant, il aimerait devenir Star international comme Michael Jackson.

5) Alix, Sven et Marie-Sophie,

C’était un appel très urgent alors je me suis dépêché de sortir de mon bain chaud et de mettre mon costume de police de l’âme,
et me suis rendu sur le lieu du crime où j’ai trouvé une personne gravement blessée. Elle avait la jambe déchiquetée, un œil qui pendait et perdu toutes ses dents.
Quand Tobbie arriva, il découvrit une petite fille, mais il n’eut pas le réflexe d’aller la sauver, trop choqué par ce qu’il découvrit.
Il la vit alors se faire écrasée par un camion rempli de béton qui roulait sur l’autoroute.
Puis, la police de l’âme fit une recherche et la retrouva morte dans le béton. A leur retour de vacances, ses parents l’appelèrent partout.
Ensuite, ils allèrent voir dans la boîte aux lettres et trouvèrent une lettre toute bleue.
Ils se dirent que leur fille était morte et, trois jours après, ils firent son enterrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *