Les billets de l'OISO
Office de l'informatique scolaire et de l'organisation
RPN

Cours massifs libres en ligne

Monsieur Patrick Aebischer, président de l’EPFL, a annoncé prendre un congé sabbatique de 6 mois  afin de se consacrer aux MOOCs (Massive Open Online Courses).
En français, cela donne Cours massifs libres en ligne. L’objectif est de permettre à des milliers d’étudiants de suivre des cours à distance.

Applications en Afrique

« Je m’y intéresse beaucoup et effectivement je vais prendre un peu de temps pour mieux comprendre quelles sont les applications potentielles en Afrique notamment.
Je souhaite passer un peu de temps dans les pays francophones d’Afrique pour comprendre quels sont les besoins et comment ce genre de choses peuvent se développer », a-t-il déclaré.

Avenir de l’enseignement supérieur ?

Les MOOCs se présenteraient de plus en plus comme l’avenir de l’enseignement tertiaire. A moyen terme, la formation initiale et continue des enseignants pourraient être concernées.

Visionnez le reportage de l’émission Nouvo du 2 décembre en cliquant sur l’image.

RTS, émission Nouvo, 2 décembre 2012

Révolution, évolution ou simple effet de mode ?

En attendant que chacun commence à étudier cette délicate question, l’EPFL a organisé en septembre un cours en ligne qui a connu un succès hors-norme avec plus de 45’000 inscriptions, alors que l’établissement n’accueille « que » 8’000 étudiants sur son site.  Intitulé du cours: Functional Programming Principles in Scala, par Martin Odersky.

Functional Programming Principles in Scala

Pour participer à son premier cours MOOCs : coursera.org/courses.

Pierre Dillenbourg, professeur à l’EPFL, directeur du Centre de recherche et d’appui pour la formation et ses technologies (CRAFT), et Emmanuel Sylvestre, conseiller pédagogique au centre de soutien à l’enseignement de l’Université de Lausanne ont débattu de cette question (La 1ère – Forum – 23.11.2012 – 9 minutes).

EPFL et école obligatoire

On n’en est pas encore là. Mais la recherche s’y intéresse: en collaboration avec le service de l’enseignement obligatoire et deux enseignants du collège de Saint-Blaise, un doctorant du professeur Pierre Dillenbourg, Quentin Bonnard, a expérimenté une lampe interactive pour travailler des notions en géométrie avec des élèves du cycle 2.

A suivre, restez connectés !

Recyclage des téléphones mobiles

En Suisse, quelque 8 millions d’appareils dorment au fond des tiroirs.

Les chiffres sont éloquents. D’après Ecowizz, la société spécialisée dans l’économie d’énergie, ce sont quelque 8 millions de mobiles inutilisés qui dorment dans les chaumières de notre pays (chiffres de 2010). Quant à la quantité de téléphones recyclés, elle ne dépassait pas les 457 000 unités en 2011.

Image de prévisualisation YouTube

Ne continuons pas à gaspiller de la sorte et favorisons le recyclage des téléphones portables !

Recyclage du téléphone portable

« Mon portable et moi ! Naissance, vie et recyclage du téléphone portable » est un nouveau dossier pédagogique élaboré pour les enseignants. Composé de 15 modules pédagogiques, il propose de nombreuses informations et références complémentaires sur le thème du téléphone portable, de sa fabrication jusqu’à son élimination. Swico Recycling a mené ce projet en collaboration avec la Fondation suisse pour la pratique environnementale PUSCH et la Coopérative romande de sensibilisation à la gestion des déchets COSEDEC.

Participez à la campagne Une deuxième vie pour votre téléphone portable.

Image de prévisualisation YouTube

Dossier « Mon portable et moi« , 15 modules pédagogiques à télécharger.

Liens possibles avec le PER, Formation générale (FG) — Interdépendances (sociales, économiques et environnementales)

Cycle 1: FG 16-17 — Reconnaître l’incidence des comportements humains sur l’environnement…

Cycle 2: FG 26-27 — Analyser des formes d’interdépendance entre le milieu et l’activité humaine…

Cycle 3: FG 36 — Prendre une part active à la préservation d’un environnement viable…

Pour en savoir plus sur l’élimination des déchets électriques et électroniques

Regardez le reportage de Temps présent,  Déchets toxiques, mortel héritage (55 minutes), diffusé le jeudi 20 septembre 2012 sur la RTS.

11.11.11

Le vendredi 11 novembre 2011 à 11 heures, 5000 élèves neuchâtelois répartis en 271 classes ont composé un message pour la postérité. Proposée par le Service de l’enseignement obligatoire, cette action commune à l’ensemble de la scolarité obligatoire donnait la parole aux élèves.

Les messages ont été répartis par cycle sous forme de trois nuages de mots. Ils ont été ensuite publiés sur le Réseau pédagogique neuchâtelois (RPN). Chacun exprime les idées, les craintes et les espoirs des élèves face à la complexité du monde dans lequel ils grandissent. Ces messages sont révélateurs des préoccupations et des sentiments des jeunes en fonction de leur âge.

Madame Farinaz Fassa Recrosio, Professeure assistante au Laboratoire des sciences de l’éducation à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne, a accepté de commenter le résultat de cette action.

Globalement, que vous inspirent ces trois nuages ?
Ces trois nuages sont intéressants en ce qu’ils montrent des préoccupations différentes, selon leur âge, de la part des élèves et une attitude souvent optimiste de la part de ces enfants et adolescent-e-s. Sachant qu’il s’agit de réfléchir sur le message qu’ils et elles veulent laisser à la postérité, il est intéressant de se focaliser sur les rapports au temps et aux autres tels qu’ils apparaissent dans ces nuages.

Dans les trois nuages, on remarque une forte présence du mot « vie », qu’est ce que cela vous inspire ?
Le mot VIE est celui qui organise leurs pensées pour l’avenir, mais il les organise différemment selon qu’ils et elles ont pris conscience du monde qui les entoure,
selon que les obligations d’une future vie professionnelle sont lointaines ou proches, selon que le temps est devenu quelque chose que l’on ressent comme
une réalité tangible. D’ailleurs les plus âgé-e-s conjuguent aussi ce nom commun : leur message est la VIE mais aussi VIVRE.

Nuage de mots du cycle 1

Quel regard portez-vous sur le nuage des élèves du cycle 1 ?
Ce nuage est celui d’enfants rieurs et joueurs, mais qui sont loin de l’insouciance que l’on attribue d’ordinaire à l’enfance. Pour eux, le monde (la nature, la planète et les animaux) est en danger et leur nuage, loin de dessiner l’image d’enfants inquiets seulement de ce qui les touche de près, montre une sensibilité unanime au « vaste monde ». Les verbes les plus fréquemment employés font état de ce à quoi l’on a droit, mais ce droit est aussi un devoir : RESPECTER, AIMER, PROTÉGER, PRENDRE SOIN. Leur message à la postérité se conjugue avec la NATURE, L’ÉCOLE, le BONHEUR (dans cet ordre ou un autre), le SOIN que l’on donne, la GUERRE qui inquiète et qu’il faut éradiquer. Ce que ces enfants délivrent finalement comme message, c’est la demande de pouvoir rester des enfants et que ce droit soit celui de tous les enfants du monde et du futur.

Quelle est l’emprise du temps chez ces jeunes élèves ?
Pour eux, l’avenir c’est avant tout l’instant présent. C’est un message qui flotte sur le temps, qui devrait être vrai à toute époque et qui reste immuable : « protéger la nature », « prendre soin de soi et des autres », « Etre un arc-en-ciel pour faire plaisir aux autres ». Le temps n’a pas encore pris sa texture et la postérité est à l’image de ce qui existe aujourd’hui. Et cet aujourd’hui est celui d’un temps où il faut prendre conscience et agir pour protéger notre environnement.
L’environnement lui-même est perçu comme quelque chose de fixe et d’immuable qui ressemble beaucoup à une image d’Epinal : le monde rêvé de ces enfants est une nature vierge et peuplée d’animaux où l’humain n’y a de place que comme prédateur. La complexité du monde, la variabilité des situations et l’importance des interactions entre l’humain et son milieu est encore loin des pensées de ces plus jeunes.

Nuage de mots du cycle 2

Quelle évolution peut-on observer entre le nuage du cycle 1 et celui du cycle 2 ?
Le nuage du cycle 2 est marqué par les tensions, celles qui font que l’univers quotidien s’élargit et que les choses deviennent plus tangibles : la famille n’est plus l’évidence que l’on ne nomme même pas et le monde n’est pas seulement une image magique, celle d’une nature intouchée par l’humain. La complexité du monde apparaît, mais l’immédiateté de l’enfance n’a pas tout à fait disparu pour autant. L’adhésion au monde des tout petits fait toutefois place à une pensée sur le monde qui prend de la distance et qui peut même être envisagée avec humour.

Quels éléments deviennent plus perceptibles ?
Le temps et les autres commencent à devenir des éléments qui s’associent à des expériences. Ces enfants commencent à parler autant depuis leur propre position qu’en tentant d’imaginer celle des AUTRES. RESPECTER est le maître-mot de cette relation au monde; il prend autant de place que la VIE elle-même. Respecter la vie pour ces élèves, c’est PROFITER et VIVRE mais aussi AIMER et se situer dans une NATURE qu’il s’agit de PROTÉGER et de chérir.

Certains slogans préparés par les élèves du cycle 2 semblent plus normatifs, comment expliquez-vous cela ?
La force du discours extérieur et des idées reçues commence à se manifester à travers leur sensibilité au langage et à la formule. Les slogans de style publicitaire et les discours normatifs sont plus fréquents que chez les petits. La forme de leurs messages (« travailler bien, c’est gagné », « faire un effort un jour, faire un effort pour toujours », ou encore « recycler, c’est moins polluer ») montre la perméabilité de ces enfants aux discours médiatiques et aux injonctions simplistes. Elle montre toutefois aussi leur ouverture au monde des adultes et à leurs difficultés (« de l’eau, un toit, de l’amour pour tous », « une vie sans guerre sera un monde meilleur »). Si pour ces enfants, l’avenir, c’est avant tout encore l’instant présent, la complexité des choses émerge, mais les réponses ne peuvent encore être pensées individuellement par chacun et chacune.

Nuage de mots du cycle 3

Après avoir observé les nuages des cycles 1 et 2, quelle(s) évolution(s) peut-on observer dans le nuage du cycle 3 ?
La vie reste au centre mais elle se conjugue un peu différemment, le temps y est beaucoup plus présent : l’ESPOIR, le FUTUR, le PASSÉ, l’ANTICIPATION se répondent pour dire ce qu’est PROFITER de la VIE. L’attitude est moins hédoniste et parfois peut-être très (trop ?) réfléchie ou (trop ?) peu utopique : TRAVAILLER, ACCEPTER, RESPECTER. Dans ce nuage, on (se) CHERCHE, on (se) TROUVE, on (tente) D’ÊTRE SOI-MÊME, on s’essaie à VIVRE. Et vivre, c’est faire des expériences, s’user aux aspérités d’un monde extérieur qui s’est dangereusement (« ne jamais abandonner », « travailler c’est réussir », « rêver c’est garder l’espoir ») mais délicieusement rapproché (« mordre la vie à pleines dents », « arrêter de chercher le bonheur d’une vie pour chercher celui d’un instant »). Les autres disparaissent, mais c’est que l’urgence est là, celle du monde des adultes auquel on aimerait participer, mais qui impose des choix dont l’ampleur pèse. Il est intéressant aussi de constater qu’un plus petit nombre de mots émerge fréquemment, ce qui montre une plus grande hétérogénéité dans les slogans proposés. Cette dispersion indique des différences plus importantes au sein même du groupe d’âge. Peut-être, peut-on l’associer au fait qu’à cet âge les élèves sont déjà inscrit-e-s dans des filières qui dessinent des parcours scolaires et professionnels très rapidement dissemblables : pour certains et certaines, leur avenir immédiat est le monde du travail et pour d’autres celui des études prolongées.

Avec les années, les attitudes évoluent; comment cela se vérifie à travers la lecture des trois nuages ?
Si on regarde ces trois nuages dans l’ordre des âges, on a l’impression que les élèves passent progressivement d’une attitude qui allie vie, soin et nature à une attitude qui se complexifie et montre que pour les plus âgé-e-s, profiter de la vie ce peut être très différent. La période intermédiaire montre plutôt les questions, les tensions, la recherche de sa place dans un monde dont on commence à saisir les enjeux. Mais l’urgence n’est pas telle qu’elle passe par l’oubli des autres, bien au contraire. Pour les plus grand-e-s, le message à la postérité est celui de la tension vécue, celle qui pousse à se recentrer sur soi-même, et fait que le message délivré à la postérité par les élèves de cet âge est un message individualiste d’envie de jouir de la vie qui tente de faire taire leurs inquiétudes face à l’avenir immédiat.

Propos recueillis par Patrick Duvanel, chef de l’Office de l’informatique scolaire et de l’organisation (NE), janvier 2012.

OISO-INFO 12-2

Lettre d’information du mois de novembre 2012

La présente lettre d’information a pour but de vous renseigner sur les dernières ressources mises à disposition sur le portail pédagogique neuchâtelois RPN.

Années 1 à 7

1. Activités Pepit pour les années 1 à 7

24 activités réparties dans les domaines du français, des mathématiques et de la formation générale sont disponibles, avec les cartes-boussole correspondantes, pour les années 1 et 2. D’autres activités Pepit se trouvent sur la page spécifique des années 3 à 7 : jahia.rpn.ch/454.

2. Activités Pepit pour ordinateurs non connectés

Toutes les activités Pepit peuvent être installées sur des ordinateurs non connectés. Vous les trouverez dans le dossier Echanges-EEP > 11 PEPIT > Pepit_PC_non_connectés, (cycle 1 et cycle 2).

3. Mise à jour des liens

Les liens depuis les pages « Choix d’activités pour élèves » et « Sites élèves » ont été mis à jour. Merci d’avance de bien vouloir signaler des liens cassés ou obsolètes en écrivant à webmestre-eep@rpn.ch.

 4. Ateliers

Des ateliers sont organisés en collaboration avec la HEP-BEJUNE. Ils ont lieu le mercredi après-midi. L’inscription se fait en ligne : jahia.rpn.ch/3407. Il est aussi possible de mettre en place des ateliers le mardi ou le jeudi en fin d’après-midi. La demande doit être formulée à oiso@ne.ch.

 Années 8 à 11

5. iClasse

L’atelier d’apprentissage interactif iClasse est à disposition de tous les élèves neuchâtelois scolarisés en 8e, 9e, 10e et 11e années. Il permet de maîtriser les savoirs fondamentaux et d’individualiser l’apprentissage. De nouvelles activités sont proposées en français et en mathématiques: Nouveautés.

6. iLangues

La nouvelle version de Tell Me More en ligne permet à chaque élève des années 9 à 11 d’étudier six langues (allemand, anglais, italien, espagnol, français et néerlandais) depuis l’école comme depuis son domicile. Les problèmes de jeunesse de cette nouvelle version sont maintenant résolus. Depuis le 10 septembre, 2000 sessions ont été ouvertes pour une durée cumulée de 1700 heures de travail.

7. Construis ta cité grecque

Lorsque le sujet de la Grèce ancienne est abordé en classe, l’élève qui participe à ce jeu pédagogique, depuis son domicile, peut acquérir une idée du développement du phénomène urbain en Grèce ancienne. En bâtissant une cité grecque et en la faisant évoluer, il en découvre la portée politique, économique, sociale, philosophique et architecturale : http://www.curiosphere.tv/cite-grecque.

Toutes les années

8. Concours du mois de novembre

Deux concours MITIC, le Castor informatique suisse et le Cyberdéfi se dérouleront durant le mois de novembre. Vous trouverez des informations complémentaires dans l’article publié dans Les billets de l’OISO . Le délai d’inscription au Cyberdéfi est fixé au 16 novembre 2012.

9. Chasse au trésor avec swisstopo

L’Office fédéral de topographie propose un passionnant jeu en ligne destiné aux élèves des cycles 2 et 3. Cette chasse au trésor poursuit des objectifs pédagogiques intégrés aux cours de géographie, d’histoire, de mathématiques et de langue 2.

10. Soutien pédagogique spécialisé

Les éducatrices-enseignantes SPS de la Fondation des Perce-Neige proposent un site de partage richement doté de ressources pédagogiques spécialisées.  

11. Prévention et éthique

Deux campagnes de prévention ont été lancées en ce début d’automne: « Stop au cyber-mobbing » (Pro Juventute) et « ne laisse pas ton image t’échapper » (Action Innocence). Des  informations complémentaires se trouvent sur la page Prévention et éthique.

12. RPNomade pour iPhone et iPad

Le dispositif RPNomade est disponible pour l’iPhone et/ou l’iPad. La charte RPNomade doit être téléchargée et signée pour obtenir les droits d’utilisation de ces applications. Des guides donnent les informations nécessaires aux utilisateurs ayant déjà signé la charte.

13. Journée des droits de l’enfant, 20 novembre 2012

Selon des estimations de l’UNICEF, 150 millions d’enfants et de jeunes de 5 à 14 ans doivent chaque jour aller travailler. Cette année, le thème de la journée est « Le droit à la vie et à l’avenir, c’est quoi pour toi? ». Des activités en lien avec le PER pour les cycles 1 à 3 sont à votre disposition sur le site globaleducation.ch.

14. Protection des données personnelles

La protection des données est un thème délicat, surtout dans le contexte scolaire. L’article Protection des données personnelles propose deux exemples concrets adaptés à la législation neuchâteloise.

Toutes les lettres d’information précédentes sont disponibles à l’adresse: jahia.rpn.ch/2791.

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez vous adresser à: M. Vincent Jornod, chef de projets à l’Office de l’informatique scolaire et de l’organisation, Vincent.Jornod@ne.ch


©2013 Tous droits réservés | Office de l'informatique scolaire et de l'organisation


accueil actualités
contact rpn.ch
Flux RSSSuivre ce blog



  • Articles récents

  • novembre 2012
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives



  • ne.ch