Archive de novembre, 2013

Facebook France se lance dans la lutte contre le harcèlement

Facebook ne veut plus être mis en cause dans les cas de harcèlement sur Internet. Alors que le ministre de l’Education, Vincent Peillon, lance une campagne contre le cyber-harcèlement, le réseau social vient de mettre en ligne un outil permettant de signaler un contenu susceptible de harceler un utilisateur. Déclinaison de la version américaine lancée le 6 novembre dernier, la page explique notamment les mesures prises par Facebook suite à un signalement.

Il est ainsi possible de suivre l’évolution de sa plainte et d’en savoir plus sur son traitement par les équipes de Facebook. Le système permet de savoir par exemple ce qui a été entrepris et décidé par le réseau social suite au rapport qui lui a été transmis.

Des conseils pratiques y sont également dispensés pour sensibiliser au harcèlement les plus jeunes utilisateurs. Facebook conseille de « demander de l’aide à une personne de confiance » ou de tout simplement « parler à la personne qui vous harcèle » pour ouvrir un dialogue, mais seulement « si vous ne vous sentez pas en danger ».

Le simple fait de demander à celui qui a publié une photo injurieuse « cette photo est un peu gênante et je préférerais qu’elle ne soit pas sur Facebook. Pourrais-tu l’enlever ? » permettrait son retrait dans 83 % des cas selon le site. […] (Source: metronews)

Le Gorafi brésilien piège la presse francophone

Vous avez peut-être vu passer l’information sur Facebook ou Twitter aujourd’hui :“Un tatoueur a été arrêté par la police parce qu’il écrivait n’importe quoi sur le corps de ses clients.” […]

Le site belge n’est pas le seul à s’être fait prendre au piège. De nombreux sites spécialisés dans l’info-buzz comme Sudinfo.be, Alvinet.com, 20minutes.ch ou bien encore RTL.be ont repris l’information. Seule victime recensée dans les rangs français, le site intellol (et pourtant avisé) Brain-magazine.

Tous les sites renvoient à la même source : le jornal VDD. Lorsqu’on tombe sur le site, un simple aperçu de la page d’accueil permet pourtant de comprendre l’étendue de la supercherie. […] (Source: les inrocks)

 

Faits divers: méfiez-vous des premières informations dans les médias ou sur les réseaux sociaux

En cas de gros fait divers, comme celui qui se produit actuellement à Paris avec l’attaque contre Libération, les coups de feu tirés sur un immeuble de la Société Générale à la Défense et la prise d’otages près des Champs-Élysées, il faut se méfier des informations qui filtrent rapidement, aussi bien dans les médias que sur les réseaux sociaux.

Nous vous l’expliquions déjà récemment en nous appuyant sur une étude réalisée par l’IBM Research Labs de Delhi (Inde) sur 7,8 millions des tweets les plus «populaires» postés lors des attentats du marathon de Boston, en avril dernier. Un travail qui concluait que 29% des messages contenaient des informations fausses ou du spam, 50% des opinions et commentaires et 20% des informations factuelles vérifiées. Les auteurs de l’étude ajoutaient «qu’un grand nombre d’utilisateurs avec une e-réputation élevée et des comptes vérifiés étaient responsables de la dissémination de contenus faux» et aussi que «de nombreux comptes malveillants ont été créés durant l’évènement»: ils en avaient identifié plus de 6.000. […] (Source: slate.fr)

Parents 3.0

Le blog Parents 3.0 est édité par Laurence Bee, journaliste, auteur de plusieurs ouvrages sur les usages numériques. Ce blog a pour vocation d’observer les évolutions liées au numérique et aux réseaux sociaux dans la vie des enfants et des parents, au travers de chroniques, d’analyses, d’interviews… (Source: parents3point0.com)

Facebook affirme son droit d’utiliser toutes vos données pour la pub

Facebook a procédé à la réécriture de sa déclaration des droits et responsabilités. Pour le réseau social, il ne s’agit que d’une clarification du texte, qui ne modifie en aucune façon ni sa politique ni ses pratiques publicitaires. Les associations de défense des intérêts des internautes ont une autre analyse. […]

En matière de vie privée, il y a ce que Facebook dit et il y a ce que Facebook fait. Les innombrables critiques adressées au réseau social montrent que le discours du site communautaire sur la confidentialité et l’intégrité des données personnelles s’accorde rarement avec ses orientations. […]

Facebook dépendant très largement de la publicité, il lui faut adapter sa déclaration des droits et responsabilités afin qu’elle soit en conformité avec ses objectifs. Or, celle-ci a récemment été modifiée. Le 15 novembre, une nouvelle version du texte a été mise en ligne qui apporte certains changements  par rapport à la version précédente.

En comparant les deux textes, on lit ainsi une évolution notable dans la section « à propos des publicités et d’autres contenus commerciaux diffusés par Facebook« . Dans la déclaration précédente, Facebook annonçait que :

« Vous pouvez utiliser vos paramètres de confidentialité pour limiter la façon dont votre nom et votre photo de profil peuvent être associés à du contenu commercial, du contenu sponsorisé ou d’autres contenus (tels qu’une marque que vous indiquez aimer) que nous diffusons. Vous nous donnez la permission d’utiliser votre nom et votre photo de profil en association avec ce contenu, conformément aux limites que vous avez établies« .

Désormais, il est écrit que « vous nous autorisez à utiliser vos nom, photo de profil, contenu et informations dans le cadre d’un contenu commercial, sponsorisé ou associé (par exemple une marque que vous aimez) que nous diffusons ou améliorons« . Le message, plus direct, permet ainsi au site communautaire d’obtenir le droit d’utiliser les données de ses membres dans un contexte publicitaire.

« Cela implique, par exemple, que vous autorisez une entreprise ou une autre entité à nous rémunérer pour afficher votre nom et/ou la photo de votre profil avec votre contenu ou vos informations sans vous verser de dédommagement« . Et le site de préciser un peu plus loin que « nous ne donnons pas votre contenu ou vos informations aux annonceurs sans votre accord« .

A priori, la nouvelle déclaration des droits et responsabilités permet donc à Facebook d’utiliser toute information des membres dans les publicités adressées à ses utilisateurs, y compris leurs contenus. […]

Six [associations dédiées à la protection de la vie privée sur Internet], ayant eu vent des intentions de Facebook vis-à-vis de ses conditions d’utilisation, ont écrit début septembre à la commission fédérale du commerce (FTC) pour protester contre ces changements. Une enquête a depuis été ouverte. […]

Le réseau social doit en outre se plier à certaines exigences. L’une d’elles consiste à recueillir le consentement explicite de l’usager avant que ses informations soient partagées ou utilisées au-delà de ses réglages de confidentialité. (Source: Numérama)

Guide « Internet pour tous » à destination des familles

Internet pour tous! Conseils aux familles pour bien utiliser Internet est un guide édité gratuitement par le Conseil général de la Meurthe-et-Moselle en avril 2013 et librement téléchargeable (28 pages, en pdf) qui invite les parents et adolescents à réfléchir sur les thématiques concrètes d’utilisation du Web : réseaux sociaux, navigation, protection des données, mots de passe, achats, législation, téléchargements, jeux vidéo… (Source: netpublic)

Comprendre le fonctionnement d’un moteur de recherche en 1min30

Comment fonctionnent les moteurs de recherche?  C’est ce que doit expliquer le professeur-documentaliste à ses élèves pour que ces derniers puissent être à même d’effectuer au mieux leurs recherches sur le web.  En connaissant le fonctionnement de l’outil, on en connaît les limites!

Les deux grandes étapes du fonctionnement d’un moteur de recherche sont expliquées dans cette vidéo: l’indexation du web par les spider robots d’une part, la recherche des données  et l’affichage des résultats d’autre part. (Source: fenetresur)

CNIL

En France, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) est l’institution qui veille au respect de la vie privée et des droits de chacun dans le « monde numérique » (informatique, Internet, vidéosurveillance…).

Son site propose un espace jeunes (les bonnes pratiques et les réflexes à adopter pour protéger sa vie privée sur Internet), un espace parents (des conseils pour accompagner ses enfants dans leurs usages des réseaux sociaux) et un espace enseignants (pour en parler ensemble, pour poursuivre le débat en classe…). (Source: jeunes.cnil.fr)

Les ados commencent à bouder Facebook

Facebook commence à être utilisé moins fréquemment par les adolescents. Le réseau social affiche néanmoins un chiffre d’affaires en hausse de 60% sur un an. […] Le directeur financier du groupe, David Ebersman, a déclaré au cours d’une téléconférence que le ratio d’insertion de publicités, légèrement supérieur à 5% du nombre de publications sur les « pages » des utilisateurs, n’augmenterait pas beaucoup à l’avenir.

Ses déclarations et les commentaires de la direction laissant entendre que les utilisateurs adolescents commençaient à utiliser Facebook moins fréquemment, ont atténué l’impact des résultats meilleurs qu’attendu. […]

La publicité sur mobile a représenté 49% de l’ensemble de ses recettes publicitaires au troisième trimestre, soit environ 880 millions de dollars (environ 790 millions de francs). Sur la même période l’an dernier, cette activité, que Facebook venait d’amorcer, n’avait généré qu’environ 150 millions de dollars de chiffre d’affaires. « Ils semblent progresser à toute vitesse », a commenté Ronald Josey, analyste de JMP Securities, expliquant que la forte croissance du chiffre d’affaires du groupe dans le mobile avait apaisé les craintes que de nombreux investisseurs nourrissaient au moment de l’entrée en Bourse, au printemps 2012. « Il est clair qu’ils ont le produit, qu’ils ont le trafic et que maintenant, ils ont la solution pour la publicité », résume-t-il. […]

Facebook a précisé qu’il comptait 1,19 milliard d’utilisateurs actifs mensuels fin septembre, contre 1,15 milliard fin juin. Le nombre d’utilisateurs actifs quotidien atteint environ 507 millions, a-t-il ajouté. […] (Source: ATS via Arcinfo)