Articles associés au tag ‘géolocalisation’

En quoi consiste le tracking?

Ne t’es-tu jamais demandé pourquoi, lorsque tu fais une recherche sur Google ou sur d’autres sites Web, des publicités apparaissent concernant des choses que tu as recherchées récemment? Comment Internet peut-il savoir tout à coup que je recherche une nouvelle chaîne stéréo ou des vacances en Italie? La réponse est simple: chaque ordinateur et chaque smartphone est identifiable de manière univoque via son adresse IP. Lors d’une recherche, l’«adresse» est toujours envoyée au serveur qui répond à notre demande. Grâce au protocole HTTP, les exploitants des sites Web savent d’où provient la demande et de quel type d’appareil. De plus, les serveurs Web collectent à tout moment des données concernant nos préférences personnelles. Généralement, cela se déroule discrètement. Ce «sondage» réalisé à des fins publicitaires ou de surveillance est appelé «tracking». De petits fragments de texte – appelés «cookies»– sont stockés dans le navigateur (par exemple Firefox, Safari ou Internet Explorer). Grâce à ces cookies, les exploitants des sites Web peuvent collecter des données qui leur permettent de déduire l’âge, le sexe, l’emplacement, le domicile, l’employeur et la nationalité de l’utilisateur. De plus, lorsque l’utilisateur divulgue lui-même des données personnelles, par exemple lorsqu’il participe à un concours, celles-ci peuvent être attribuées non seulement à un ordinateur, mais également à une personne. Les exploitants des sites Web vendent ensuite ces données à des groupes publicitaires qui souhaitent adapter leurs publicités aux différents surfeurs sur Internet.

Cookies: Les sites Web professionnels mémorisent ce que recherchent les surfeurs sur Internet, par exemple un livre spécifique. Ces informations sont enregistrées dans le navigateur au moyen de petits paquets d’informations appelés «cookies». Lorsque je retourne sur le même site, le serveur Web du fournisseur récupère des informations sur le livre qui m’intéressait au moyen des cookies du navigateur. C’est pourquoi il apparaît subitement dans la fenêtre publicitaire. Les cookies peuvent être bloqués ou supprimés dans les paramètres du navigateur.

Apps: De nombreuses applications sont particulièrement insidieuses en termes d’enregistrement dissimulé des données. Elles possèdent leurs propres canaux de communication et déterminent elles-mêmes quelles données sont collectées et transmises sur mon smartphone. En acceptant les conditions générales (CG) du fabricant, j’exprime mon consentement. Comme les smartphones sont des appareils très personnels, les fournisseurs d’applications peuvent accéder à des données très personnelles, par exemple les noms d’utilisateurs, les adresses, les numéros de téléphone, les contacts, le calendrier, l’âge, le sexe et la localisation (via géolocalisation et GPS). «Whatsapp», l’une des applications les plus populaires au monde, a fait l’objet de critiques répétées de la part des responsables de la protection des données. La société a en effet accès libre à toutes les communications se déroulant via l’application.

Likes sur Facebook: Toute personne sur Internet qui «like» des commentaires ou des produits indique à Facebook ce qui lui plaît. Par exemple des super sneakers ou certaines positions politiques. Facebook combine ces informations avec les données du profil Facebook, puis en déduit les produits et les offres susceptibles d’intéresser l’utilisateur. Facebook vend ensuite ces informations à des annonceurs qui publient sur Internet la publicité qui incitera l’utilisateur à acheter.

(Source: Technoscope 3/15)

L’Académie suisse des sciences techniques propose un concours sur la cybersécurité. Plus d’infos ici.

Les marques adorent votre photo de profil

Des logiciels passent les réseaux sociaux au crible afin de détecter les logos qui figurent sur les photos des internautes. Le but : cerner le profil des consommateurs et optimiser le ciblage des publicités.

Connaissez-vous Ditto ? Si vous êtes adepte des réseaux sociaux et postez régulièrement vos photos, Ditto, lui, vous connaît certainement.

Créée par des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology, la société américaine Ditto Labs a élaboré des logiciels de reconnaissance d’images capables de détecter les logos de marques qui figurent sur les photos des plateformes telles que Twitter, Instagram, Pinterest et Tumblr, relate The Times. Sont également analysées les expressions de visage, les vêtements et le cadre, afin de cerner le profil des personnes qui achètent leurs produits. Le but : récolter des informations sur les goûts des utilisateurs afin de mieux cibler les publicités de ses clients et permettre aux sites d’afficher des publicités sur mesure. Ditto a ainsi pu établir que 13 % des internautes qui postaient des photos contenant le logo d’Adidas avaient également partagé des contenus sur Justin Bieber.

Parmi les clients de Ditto se trouvent Procter & Gamble, la société qui commercialise des marques comme Ariel, Duracell, Oral-B et Pantène, note le Times.

Ditto Labs est également en mesure d’identifier l’endroit où sont pris les clichés grâce à la géolocalisation, ajoute le journal. La géolocalisation, un paramètre de l’appareil photo, permet de définir les coordonnées GPS de l’endroit. Selon M. Rose, environ 30% des utilisateurs d’Instagram et 5% des utilisateurs de Twitter utilisent la géolocalisation sur leurs appareils.

Utiliser ce type d’informations à l’insu des utilisateurs est certes légal mais va beaucoup trop loin, estime Big Brother Watch, un groupe de pression britannique qui défend les libertés et la protection des données privées. « Scruter nos photos afin d’identifier des logos et l’environnement géographique va bien au-delà de ce que peut imaginer la majorité d’entre nous », observe sa directrice, Emma Carr. « Il faudrait obliger [Ditto] à demander l’autorisation explicite [des utilisateurs] ». (Source: Courrier international)

« Nearby friends »: Facebook veut traquer vos amis

Facebook a annoncé, hier, une nouvelle fonctionnalité qui va venir se greffer à ses applications mobiles. Cette fonctionnalité s’appelle « Nearby friends » (« Amis à proximité », en français) et pourrait en effrayer plus d’un puisqu’elle permet, comme son nom l’indique, de localiser vos contacts qui sont géographiquement proches de vous. Concrètement, l’utilisateur reçoit une notification dès qu’un de ses amis est dans les parages. Une façon, explique Facebook sur son site officiel de se retrouver simplement.

Vous avez dit intrusif? Pas forcément. D’abord, cette fonctionnalité ne sera accessible qu’aux États-Unis dans un premier temps. Ensuite, et surtout, elle sera optionnelle (pas active par défaut) et on pourra décider de restreindre son utilisation à quelques-uns.

Méfiance quand même car, comme le souligne le site Rue89 avec « Nearby friends » vous permettez à Facebook de vous tracer de façon très précise et de stocker des données qui seront ensuite marchandées. (Source: franceinfo.fr)

Google sait où vous étiez hier, il y a un mois, il y a 6 mois!

Le service d’historique des positions de Google n’est pas nouveau, et pourtant, il est « amusant » (inquiétant, en fait!) de constater qu’il fonctionne à la perfection. Grâce à lui, vous pourrez consulter le chemin que vous avez fait, les endroits où vous êtes allé, et ce jusqu’à plusieurs mois en arrière !

Consultable en suivant ce lien, l’historique des positions de Google va vous permettre de répondre aux questions du genre « tiens, où étais-je le samedi 6 à 14h35 ? ». Précis, il permet aux utilisateurs d’un smartphone ou d’une tablette basée sous Android, de retracer leurs déplacements, à condition d’avoir autorisé Google à relever leurs informations de localisation. Vous vous demandiez comment Google Now pouvait connaître l’adresse de votre lieu de travail et vous informer de l’état du trafic pour vous rendre chez vous en temps réel? Et bien maintenant, vous le savez!

Bien que ce service soit un peu effrayant, il est au final plus bluffant qu’autre chose: vous pouvez très bien le désactiver, et dans le cas où vous l’activez, il vous donne accès à des données vraiment précises, qui prouve que Google sait y faire en matière de géolocalisation. (Source: Gizmodo)