La naissance du blog

Le blog est né un après-midi d’avril 2013.

L’idée est venue très rapidement… J’avais été invitée au bicentenaire de mon collège primaire à Delémont et un site internet y avait été dédié, regroupant programme, photos, listes de classes, etc… Comme il était impossible de payer un site pour le Centenaire des Parcs (faute de moyens), j’ai décidé d’utiliser les ressources de notre école neuchâteloise et de créer un blog.

Il a fallu me former, le lancement n’a pas été facile…  Les photos sont venues petit à petit : il a fallu créer des catégories, afin de pouvoir répertorier toutes les photos, dans l’optique d’une exposition dans le collège par décennies.

Nous étions donc au mois d’avril 2013, plus d’un an avant l’événement. Et le comité d’organisation du Centenaire avait déjà pris vie, des projets plein la tête…

Jusqu’à Noël 2013, j’avais de la peine à alimenter le blog. Manque de temps, manque d’énergie… Il faut dire qu’enseigner à 100%, s’occuper de sa famille et créer un blog en même temps, ce n’était pas une mince affaire…

Au mois de janvier 2014, Lucas a repris l’administration avec moi, me soulageant un peu et me permettant de m’y consacrer de manière plus régulière. Les photos continuaient d’arriver, petit à petit, lentement mais sûrement.

Février 2014 : un article paraît dans “l’Express” de Neuchâtel. Et là… C’est l’explosion ! Plusieurs dizaines d’emails nous parviennent alors par jour ! Et plusieurs dizaines de photos également… Qu’il faut d’abord télécharger, enregistrer en sauvegarde puis placer sur le blog, avec le bon intitulé, dans la bonne catégorie… Un vrai travail de fourmi…

Mais le résultat est juste époustouflant : aujourd’hui 4 mars 2014, il existe plus de 670 photos sur le blog ! Des souvenirs… Des anecdotes… Des retrouvailles…

Chaque email qui nous parvient aujourd’hui est libellé d’éloges, de remerciements pour le travail accompli et la joie de retrouver tous ces souvenirs. C’est le moteur de ce travail : laisser une trace, traverser les années avec toutes les personnes ayant usé leur fond de culotte sur les bancs de cette école !

Parfois, on a envie de baisser les bras, tant la tâche est ardue. Mais non! Le Centenaire approche, le travail accompli restera… Il faut le mener à son terme.

Et que le blog puisse vivre pour tous ceux qui fêteront le bicentenaire du collège, au mois de mai 2114 !

 

Myriam

(5 mars 2014)