Aimée Mullins, la femme guépard

Bondissante

Cela avait plutôt mal commencé pour elle. La petite Aimée Mullins naît avec une hémimélie. Cette anomalie congénitale prive l’enfant de péroné. A un an, elle est amputée de ses deux jambes sous les genoux. Cela ne l’empêchera pas d’étudier à l’université, ni de devenir la première femme avec handicap à concourir avec des sportives valides au sein de la Fédération américaine d’athlétisme. Elle s’équipe des premières prothèses en fibre de carbone. Ces dernières imitent la forme des pattes arrières du guépard. Les records tombent: 100m, 200m, et saut en longueur. Insatiable, elle défile pour le couturier Alexander MacQueen chaussée de prothèses en bois sculpté, passe devant l’objectif de grands photographes de mode, apparaît dans plusieurs films.

Conférencière très demandée, comme lors du dernier Women’s forum de Deauville, elle dit de sa douzaine de jambes artificielles qu’elles lui donnent des super pouvoirs. Ce qu’elle a en moins n’importe pas, seul compte ce qu’elle a en plus.

Source: Bilan, La femme guépard, 3.11.10

Cliquer sur l’image pour lancer l’interview d’Aimée Mullins lors de son passage à la télévision (TF1)

Tags:

Les commentaires sont fermés.