Articles taggés avec ‘apprentissage’

J’ai ma place!

mercredi 7 mars 2012

Bonjour Monsieur,

Mon stage était trop cool!!!
J’ai réparé des moteurs, des pneus, etc…
Pour mon apprentissage, je vais vendredi 30 mars pour signer le contrat.

Meilleures salutations

Brandon

Stage pendant les relâches

mercredi 7 mars 2012

Bonsoir Monsieur,

Je voulais vous donner quelques nouvelles de mon stage 🙂
Cela se passe super bien. J’adore. Les filles et les garçons sont (juste, en fait, genre – à choix !) incroyables avec moi!
L’ambiance est super, il n’y a pas une seconde où on ne rigole pas :-P.
J’adore tout ça.

Bonne soirée 🙂

Busem

Spécial apprentissage

dimanche 29 janvier 2012

Samedi 28 janvier, le cahier “Les rendez-vous de l’emploi” du  journal L’Express était un “Spécial apprentissage“.

Retrouvez le parcours professionnel de trois jeunes femmes dans les domaines de la santé et du social (avec une présentation d’une nouvelle formation AFP), de la peinture et de la décoration (polydesigner 3D).

Cliquer sur l’image pour télécharger le texte.

Apprentis sur le fil du rasoir

lundi 23 janvier 2012
En Suisse, les trois quarts des emplois sur le marché du travail passent par un apprentissage. Et chaque année, des dizaines de milliers de jeunes cherchent une place. Une quête ingrate et difficile : un jeune sur six n’en trouve pas et se retrouve sans qualification à l’âge adulte. L’enjeu est capital, car les non qualifiés risquent la précarité sociale et professionnelle. Reportage aux côtés d’apprentis, aspirants ou confirmés, et de leurs patrons.

Ils s’appellent Badr, Daniel, Dafina, Guillaume, Resid, Baptiste, Andreia et Diogo. Des jeunes qui non seulement vivent le passage de l’enfance à la vie adulte, mais se confrontent pour la première fois avec le monde du travail. Un monde qui ne fait pas beaucoup de cadeaux, surtout pour celles et ceux qui se présentent avec un mauvais bulletin scolaire. Or, l’enjeu est capital : sans qualification, pas d’intégration durable dans la vie professionnelle. Une bombe sociale à retardement si rien n’est entrepris pour aider les plus fragiles.

Temps Présent a suivi ces jeunes candidats à l’intégration professionnelle, souvent touchants. Pour certains, trouver une place d’apprentissage a représenté une planche de salut, et un ouf de soulagement pour leurs parents qui craignaient de les voir basculer dans la précarité et la déprime. D’autres se battent encore pour décrocher une bonne formation auprès d’un patron responsable et attentionné, car c’est devenu difficile dans certains métiers. Ces patrons justement qui, pour la plupart, s’engagent avec générosité, et endossent un rôle capital pour le tissu social helvétique. Même si déjà, à peine sortis du cocon familial, ces futurs apprentis se frottent brutalement aux réalités du monde du travail qui pardonne peu les erreurs et les errements.

Cliquer pour voir le reportage

Emission TEMPS PRESENT, TSR1 du jeudi 18 janvier 2012

En 2008, M. Robert, patron de l’entreprise ADR Toitures que l’on voit dans le reportage était venu parler de la vie aux élèves d’alors. Retrouvez ses propos. Ils sont toujours d’actualité…

Monsieur Robert, patron d’entreprise.

Exemple pour la rédaction d’une lettre de motivation. Cliquer dans l’image pour télécharger le fichier (format Word).

Exemple de lettre de motivation

J’ai fait quelque chose d’incroyable !

jeudi 19 janvier 2012

Bonjour Monsieur,

Aujourd’hui,  j’ai fait quelque chose d’incroyable :D.
J’ai appelé l’aéroport à Genève pour demander à faire un stage. Je savais que ça n’allait pas être à 100% positif, mais j’ai essayé ! Je n’avais rien à perdre.

Bref, j’ai appelé et je me suis présentée. J’ai dit de où j’appelais et la dame m’a dit qu’elle me passait un monsieur qui gère les stages. Après, j’ai attendu. J’ai entendu au téléphone que la personne était occupée alors j’ai laissé un message après le BIP.

Puis si on ne m’appelle pas,  je rappellerai de sûr demain !
Et voilà mon texte de science- fiction 😀 .

Busem

Apprentis et langues étrangères

mardi 13 décembre 2011

Les apprentis devront maîtriser plusieurs langues étrangères

Les jeunes qui font un apprentissage devraient être mieux formés dans les langues étrangères, estime le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann.

Le ministre de l’économie s’exprimait dans le cadre de la 7e Conférence sur les places d’apprentissage, vendredi à Soleure.

Outre une deuxième langue nationale, les apprentis devraient également maîtriser l’anglais, a déclaré Johann Schneider-Ammann devant les médias. De meilleures connaissances linguistiques visent à renforcer les possibilités de mobilité professionnelle.

Une deuxième langue étrangère devrait être enseignée dans le plus de filières possibles d’ici 2016. Les programmes d’échanges professionnels dans d’autres parties de la Suisse ou à l’étranger seront encouragés. Dans un monde du travail globalisé, la mobilité est un facteur clé pour la compétitivité des entreprises suisses.

La conférence de vendredi a abouti à des déclarations d’intention. Des concepts de réalisation seront présentés lors de la prochaine conférence sur les places d’apprentissages en 2012.

Les syndicats comme les patrons se sont réjouis de ces perspectives. La mobilité rendra les apprentissages plus attrayants, a estimé Thomas Daum, président de l’Union patronale suisse.

Paul Rechsteiner, président de l’Union syndicale, a quant à lui dit soutenir pleinement les buts fixés.

Record de place d’apprentissage

Par ailleurs, le nombre de postes d’apprentis a atteint un sommet depuis onze ans cette année.

Les entreprises ont offert 87’000 places à fin août, soit près de 3000 de plus qu’en 2010. Calculé sur l’ensemble de l’année, cela représente 93’500 postes.

Tous n’ont toutefois pas trouvé preneur. Environ 6500 sont encore à repourvoir, indique le baromètre des places d’apprentissage publié vendredi par l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT).