Abandonner l’écriture cursive pour le clavier ?

 

1) Certains états des États-Unis envisagent, à terme, de cesser d’enseigner l’écriture manuscrite cursive à l’école au profit d’un apprentissage uniquement basé sur des tablettes numériques: en Suisse, et à Neuchâtel en particulier, sommes-nous également sur cette même voie, et cela dans les prochaines années?

L’abandon de l’apprentissage de l’écriture cursive n’est pas envisagé à Neuchâtel. Les ergothérapeutes rappellent que le geste manuel favorise l’apprentissage. Par contre, cette idée est intéressante pour les élèves  de l’école ordinaire qui souffrent notamment de dyspraxie. On peut leur proposer dans le cadre des mesures BEP (Besoins Educatfs Particuliers) de ne pas apprendre à écrire en cursive ce qui leur allège le travail. Parallèlement, il est souhaitable que l’apprentissage de la dactylographie soit introduit peu à peu par la thérapeute à l’aide d’un logiciel de dactylographie. Le but est d’éviter à l’élève de 3H en difficultés une surcharge de travail pour un objectif dont on ne tiendra plus compte en 6H. Cette allégement ne l’empêche pas de lire en cursive. 

Le magazine Prospect expliquait (…) en comparant l’apprentissage de l’écriture à celui du violon:

 

« L’enfant a un mal fou à apprivoiser l’instrument – garder le contrôle de ses doigts, tenir l’archet correctement et le promener sur les cordes sans gratter ni déraper.

Et puis juste quand il a bien maîtrisé tout cela, qu’il a enfin confiance en lui, qu’il sait émettre les bonnes notes, on lui dirait : “OK, on t’a mal appris les choses, maintenant tu es grand, tu dois jouer autrement.” […]

On ne ferait bien sûr jamais une chose pareille avec un instrument de musique. Pourtant, c’est bien ce que nous faisons avec les enfants quand on leur apprend à écrire. »

Source: http://blogs.rue89.nouvelobs.com/americanmiroir/2013/09/18/abandon-de-lecriture-en-attache-debat-enflamme-aux-usa-231159 )

http://blogs.rue89.nouvelobs.com/americanmiroir/2013/09/18/abandon-de-lecriture-en-attache-debat-enflamme-aux-usa-231159 )

Scanners portables

Voilà quelques solutions pour scanner des consignes ou exercices dans le but de les écouter avec le lecteur numérique ou de remplir des exercices à l’écran.

Pour  votre ordinateur:

http://www.irislink.com/c4-2691-63/IRISPen-Express-7—USB-Pen-Scanner.aspx

http://www.irislink.com/c4-2439-63/IRIScan—Mobile-scanners—Portable—Office-scanning-devices.aspx

Pour l’iPad : il faut passer par l’appareil photos avec l’application Iriscan ou par carte SD https://www.youtube.com/watch?v=hMSoCarYk_4 

Pour Android :

Télécharger les applications CPEN

Le stylo scanner => www.cpen.com ou en français http://www.scptech.com/accessoires-informatiques/pc/Stylo-Scanner-c11.htm

 

Activité apprentissage voc iPad

Au Ceras, la classe des élèves les plus jeunes (7-8 ans) travaille chaque semaine le vocabulaire avec l’application la Magie des mots.

Les élèves profitent de pouvoir entraîner systématiquement leur vocabulaire avec un retour audio de leurs essais. Ils améliorent ainsi leur conscience phonologique et sont motivés par le côté attrayant de l’activité. Cette application est intéressante pour compenser un retard de langage mais aussi un manque de motricité pour écrire. 

“On pourra manipuler les lettres de l’alphabet et ainsi créer des mots (existants ou inventés). Le gros intérêt de cette application est qu’en touchant une lettre, on entend le son qu’elle produit. De la même façon, en groupant des lettres, on pourra entendre les sons complexes.  Il existe un mode «libre» dans lequel l’enfant manipule à sa guise. Le résultat lui est alors lu.

L’autre mode proposé par l’application consiste en des mots dictés que l’élève doit restituer avec les lettres de l’alphabet mobiles. On peut utiliser des listes déjà établies mais surtout, on peut créer des listes de mots. L’application est donc entièrement paramétrable.

Elle permet à l’enfant de «triturer», de se mettre en position de chercheur et d’être beaucoup plus acteur de ses apprentissages.

Selon moi, cette application fait partie des indispensables dans l’usage de la tablette à l’école primaire. Elle était utilisable dès la grande section et je m’en sers régulièrement pour revoir les différents principes phonologiques de la lecture avec des élèves qui ont du mal à entrer dans la lecture. Source  “http://sicestpasmalheureux.com” par François.

ATTENTION: les listes sont sauvegardées automatiquement dans l’application (si elles disparaissent, c’est qu’il y a un problème). Si vous voulez partager les listes (pour les mettre sur un autre iPad), vous pouvez utiliser le bouton “partager” à côté du nom de la liste. Vous pouvez aussi sauver et partager vos listes via iTunes/partage de fichiers.

Veuillez-bien vérifier que vous avez la dernière version (2.0), car elle est sortie très récemment.