Le climat et MOI

Dans le cadre de leur dernière année de formation à la HEP-Bejune, les enseignantes remplaçantes ont inscrit la classe de 7e à la 18e édition du concours Environnement et jeunesse intitulé Le climat et MOI. Pour ce concours, elles ont fait travailler les élèves selon les principes de la pédagogie de projet, une pratique de pédagogie active qui permet de générer des apprentissages à travers la réalisation d’une production concrète. Le but de cette pédagogie est de s’aventurer au-delà d’une seule discipline et de mobiliser les capacités transversales. Les enseignantes ont posé le cadre et les élèves ont par la suite oeuvré collectivement afin de créer un projet exposable.

Ci-dessous, les explications des élèves à propos de leur travail.

Notre projet pour le concours Le climat et moi

Nous avons choisi de parler des déchets parce que ça nous concerne et qu’on en voit partout. On a fait ça pour vous faire comprendre que c’est grave et que ça salit notre planète (on en a qu’une seule). Nous savons que le Val-de-Ruz, où nous habitons, est pollué mais moins qu’en ville (nous sommes heureux pour ça).

Afin de préparer ce projet, notre classe s’est séparée en trois groupes car le thème de la pollution est très vaste.

Le premier groupe a créé des questionnaires que nous avons ensuite distribués et analysés.

Le deuxième groupe a cherché à savoir pourquoi et comment les déchets polluaient.

Le troisième groupe a rassemblé différentes solutions pour diminuer notre production de déchets.

Pourquoi nous avons fait des questionnaires ?

Nous avons fait des questionnaires pour voir ce que la population du Val-de-Ruz consommait et ce qu’elle pensait de la pollution. Nous en avons fait des affiches et des constatations. Nous avons fait des graphiques à secteurs (fromages) pour faire des pourcentages sur les réponses des questionnaires.

Pourquoi et comment les déchets polluent ?

Dans ce groupe, nous avons cherché à savoir quel était le problème avec les déchets.

Nous avons créé un podium pour représenter le temps de dégradation de différents déchets. Le but de ce podium est de montrer aux gens qu’un déchet dans la nature peut causer beaucoup de dégâts. Nous avons accompagné ce podium de trois affiches.

Nous avons regardé une vidéo sur les déchets qui nous a permis de savoir combien de temps prenait la dégradation des déchets, nous avons également lu un document et par la suite on a eu l’idée de faire et de créer un podium pour vous expliquer tout ça. Ils sont de différentes couleurs et hauteurs. Nous avons tout réutilisé notre matériel comme les boites en cartons que nous avons empilées ensuite on les a emballées dans du papier journal ensuite on a posé des objets dessus avec des étiquettes disant le nom des déchets et combien de temps ils ont besoin pour se dégrader.

Nous avons aussi regardé une vidéo sur les déchets en Suisse et nous avons trouvé que la Suisse produisait 9 éléphants de déchets par minute. Par la suite, on a eu l’idée de dessiner 9 éléphants et ensuite on les a découpés puis collés sur une grande affiche.

Des solutions pour diminuer notre production de déchets

Notre groupe a décidé de chercher des solutions pour les déchets. On a commencé par chercher des idées. On a remarqué qu’on en avait déjà pleins. On a complété nos idées en regardant dans des livres. Ensuite, on a réfléchi à comment exposer les différentes solutions auxquelles nous avions pensé. Nous avons voulu faire un jeu des bons gestes à prendre pour diminuer les déchets. Nous avons fait une affiche avec des questions où il faut retourner la carte pour voir la réponse. La deuxième affiche qu’on a faite explique qu’il est préférable d’aller aux selfs ou dans des magasins en vrac car il y a des produits locaux.

L’école à la maison : quelques créations des élèves de 6H

Voici plusieurs semaines que les élèves travaillent depuis la maison. Cela ne les a pas empêché d’être très créatifs !

Voici quelques-unes de leurs réalisations :

Pour commencer, un “brico- pincette”. Les élèves ont inventé un personnage à l’aide du tutoriel créé par leur enseignant de travaux manuels, Quentin Langel.

Pour le 1er avril, les élèves ont inventé un poisson avec le matériel à disposition à la maison.

Maude, notre stagiaire, a proposé aux élèves de réaliser une chimère marine, c’est-à-dire un animal imaginaire composé d’au moins trois animaux marins (en rapport avec le thème de la classe). Voici le résultat:

Pour Pâques, les élèves ont façonné des lapins en pâte à tresse, miam !

 

Bravo à eux pour leur super travail !