Ferblantière, par Serena

Descriptif :
Le ferblantier ou la ferblantière façonnent des feuilles de tôle ou de matière synthétique pour parachever l’étanchéité des toitures et des façades. Ils fabriquent, réparent ou restaurent aussi diverses pièces de ferblanterie ornementale (girouettes, coqs d’église, etc.) et installent des paratonnerres.

 CPMB 033

Principales activités :
Il faut lire les plans fournis par l’architecte ou prendre des mesures sur le bâtiment à protéger. Il faut reporter les mesures sur la tôle, tracer le dessin de développement de la pièce à fabriquer. Il faut découper la tôle avec précision à l’aide de cisailles ou d’une machine robotisée. Il faut façonner la tôle par pliage, emboutissage, martelage, pour fabriquer des chéneaux, des tuyaux, des conduits de cheminée ou de ventilation. Il faut prendre des mesures. Il faut examiner le support à protéger (toit, façade, bordure de fenêtre). Il faut poser des revêtements métalliques ou en matières synthétiques sur des façades, des toits, avec ou sans isolation. Il faut assembler par soudage, brasage, rivetage, agrafage ou clouage des chéneaux, des tuyaux de descente, des plaques de tôle et les poser. 

Formation :
La formation de ferblantier ou de ferblantière s’acquiert par un apprentissage. La formation pratique de ferblantier se fait 4 jours par semaine dans une entreprise de ferblanterie et la formation théorique se fait 1 jour par semaine à l’école professionnelle. La durée de formation est de 3 ans. La scolarité obligatoire doit être achevée. Certaine entreprises ou école recourent à un examen d’admission.  

Qualités qu’il faut avoir :
Résistance physique. Intérêt pour le travail du métalAbsence de vertige.  

Mon opinion sur ce métier :
Je n’aime pas beaucoup ce métier parce que j’ai le vertige et parce que je préfère travailler dans les bureaux. J’aimerais faire un apprentissage d’employée de commerce.

Source et liens:
Voir l’article de Christophe

Tags:

Les commentaires sont fermés.