Le dessous des cartes – Géopolitique des réseaux sociaux

L’ingérence des Gafam dans la dernière campagne électorale a marqué un tournant dans l’histoire des réseaux sociaux, soulignant en quoi ces derniers jouaient désormais un rôle politique. Ce numéro du “Dessous des cartes” analyse les usages et les règlementations des réseaux sociaux en Chine, aux États-Unis et en Europe.

Évincé des grands réseaux sociaux depuis l’assaut meurtrier du Capitole en janvier 2021 – au cours duquel certains ont cru voir la démocratie américaine vaciller –, l’ancien président américain Donald Trump a porté plainte contre Facebook, Twitter et Google. Cette ingérence des géants américains du numérique dans une campagne électorale a marqué un tournant dans l’histoire des réseaux sociaux, rappelant en quoi ces derniers jouaient désormais, de fait, un rôle politique. Nous avons voulu dès lors rappeler en quoi les démocraties et les États autoritaires n’en faisaient pas le même usage, en nous arrêtant sur le modèle chinois, où l’accès à l’internet mondial n’est pas possible, et où les réseaux sociaux sont au cœur de la stratégie communiste d’un contrôle étroit de la population. Mais également sur le modèle de l’État libéral américain, qui en donnant carte blanche aux Gafam sans chercher à les réguler ni encadrer la question cruciale de l’utilisation des données personnelles, s’est retrouvé dépassé. En regardant enfin comment l’Europe est à la pointe de la réflexion règlementaire, sans avoir su développer sa propre puissance numérique.

Le dessous des cartes – Géopolitique des réseaux sociaux – Présenté par Emilie Aubry

Cliquer sur l’image pour lancer la vidéo

Arte – Le dessous des cartes – 02.10.2021 – 13 minutes