Liberté de la presse et guerre en Ukraine

Le russe Prix Nobel de la Paix 2021 Dmitry Muratov s’exprime sur la guerre en Ukraine

RTS La Première – Tout un monde – 03.05.2022 – 9 min 47

En savoir plus

Invité de la rédaction de la RTS mardi 4 mai 2022, retrouvez l’intégralité de l’interview de Dmitry Muratov:

Classement mondial de la liberté de la presse 2022: la nouvelle ère de la polarisation

Extrait du site Reporters sans frontières – 03.05.2022

L’invasion de l’Ukraine (106e) par la Russie (155e) à la fin du mois de février 2022 est emblématique du phénomène, puisqu’elle a été préparée par une guerre de la propagande. Parmi les régimes autocratiques les plus répressifs, la Chine (175e) a utilisé son arsenal législatif pour confiner sa population et la couper du reste du monde, et particulièrement celle de Hong Kong (148e), qui dévisse significativement dans le Classement. La logique d’affrontement des “blocs” se renforce, comme entre l’Inde (150e) du nationaliste Narendra Modi et le Pakistan (157e). Au Moyen-Orient, l’insuffisance de la liberté de la presse continue d’impacter le conflit entre Israël (86e), la Palestine (170e) et les pays arabes.

Dans les régimes démocratiques, la polarisation médiatique renforce et entretient les clivages internes aux sociétés, par exemple aux États-Unis (42e), malgré l’élection du démocrate Joe Biden. Le regain des tensions sociales et politiques est accéléré par les réseaux sociaux et de nouveaux médias d’opinion, notamment en France (26e). Dans certaines “démocraties illibérales”, la répression de la presse indépendante est un facteur de polarisation intense. En Pologne (66e) par exemple, les autorités ont consolidé le contrôle de l’audiovisuel public et leur stratégie de « repolonisation » des médias privés. …

La Suisse occupe la 14e place du classement.

En savoir plus

Propagande et trolls

Coup de projecteur sur le monde opaque des trolls : pro-russes ou chinois, la désinformation est au cœur du système. Remarque : l’Occident en fait sans doute de même, mais la tâche est rendue plus difficile dans des régimes où la liberté de la presse n’existe pas.

En savoir plus