Calendrier de l’Avent – Fenêtre no 18

Réseau(x)

 

Sixtine Van de Vogh, Sixie ou encore SixieDREAMY sur son DKB (Dream katcher book) est une adolescente de quinze ans. Souvent, elle consigne ses rêves et ses cauchemars sur un site, MDP, la partie « nocturne » de ce blog est privée.

L’intrigue démarre alors qu’un jour elle reçoit une mystérieuse vidéo sur ce blog, où elle croit se reconnaître en train de commettre un meurtre. Ce sont des mises en scène de ses rêves les plus sombres. D’autres indices troublants la poussent à se rendre à la police, puis à mener sa propre enquête sur cette affaire avec l’aide  de différents personnages, qui, au fil de l’histoire prendront de plus en plus de relief.

L’un de ceux-ci, un anarchiste répondant au pseudo de Nada#1, cherche à semer le trouble tout en la guidant sur des pistes de plus en plus risquées. Au travers des réseaux sociaux internet, il organise de vastes rassemblements, des scénarios dans la vie réelle, provoquant ainsi les autorités et la police, qui elles, vont riposter dangereusement.  Dans ce labyrinthe d’intrigues qui se croisent et se chevauchent, Sixie et ses amis virtuels vont devoir démêler le vrai du faux et comprendre  exactement ce qui s’est passé.

Réseau(x) de Vincent de Villeminot est un très bon livre où l’on se laisse emporter par l’histoire des personnages malgré le fait qu’on peut facilement se perdre dans notre raisonnement, car le livre comporte certains chapitres sans lien direct les uns avec les autres, mais l’histoire se clarifie lorsque l’on a enfin assimilé tous les noms et les abréviations du livre.

J’ai noté qu’il n’y avait pas moins de 58 chapitres très différents les uns des autres par les informations qu’ils amènent. L’auteur a pris le parti de rendre très riche le caractère de chacun de ses personnages, mais vu le nombre et leurs rapports complexes, j’ai trouvé que c’était au détriment de la compréhension du livre.

Pour terminer la critique de ce livre, je dirai que ce  roman est à lire sans prise de tête et ne laisse pas indifférent quant aux idées qu’il soulève concernant les réseaux sociaux actuels d’internet.

Virgil Glatz, 10Ma1

 

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *