Le ciel est partout…

Le ciel est partout de Jandy Nelson, Ed.  Gallimard, collection Pôle Fiction dès 14 ans

Un roman beau et touchant qui parle de mort, d’amour, de poèmes et de renaissance.

Lennie vient de perdre Bailey, sa sœur. Comment continuer de vivre après cela.
Quel comportement adopter ? Elle se replie sur sa tristesse et dans une relation ambiguë avec Toby, le petit ami de Bailey et tombe en même temps amoureuse de Joe, mais assume mal cette renaissance…  Joe est un joyeux luron, plein d’entrain et de joie de vivre, il va tenter de permettre à cette famille en deuil d’évoluer et de poursuivre son chemin vers la guérison. Mais sont-ils prêts à accepter la perte et à s’ouvrir aux autres ?

L’auteur a un style qui sublime et elle arrive à transcrire les émotions de manière juste et sans exagérations. Les chapitres sont entrecoupés de poèmes ou de lettres que Lennie disperse dans la nature, comme une sorte de thérapie. Ces messages sont touchants et amènent un plus indéniable à l’histoire, car ils nous permettent d’en apprendre davantage sur le passé des deux soeurs et sur le ressenti de Lennie.

Flirtant sans dérives avec le larmoyant, le roman est capable de passionner filles et garçons à partir de 14 ans.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *