A l’école des loisirs, en janvier

L’école des loisirs ou s’évader par la lecture.

L’école des loisirs est une édition française dans laquelle on retrouve de nombreux romans traitant de vos sujets favoris sous plusieurs collection, comme Neuf ou Médium, entre autres.

L’école des loisirs, c’est donc également le loisir de découvrir l’évasion par la lecture, de se plonger dans l’histoire des autres, de s’évader vers d’autres horizons, de rêver, de rire et de s’enrichir.

Ce mois-ci 2 titres vous sont proposés :

Il faut sauver Saïd de Brigitte Smadja  (collection Médium)

Saïd aime le travail bien fait, la langue française et ses richesses, les dictionnaires, la beauté sous toutes ses formes. Il a aimé être un bon élève. Mais c’était avant.
Il y a longtemps. Avant le collège Camille-Claude, la foule hurlante de ses mille deux cents élèves, le racket, la fatigue, le mépris, et la haine de ceux qui veuleut tuer tout ce qui est beau. Alors il commence d’écrire son journal. Chaque jour il relate ses joies et ses peines, car il faut qu’il extériorise ce qu’il ressent, qu’il trouve un moyen de continuer à réussir pour s’en sortir. Chaque jour, il s’accroche à ce qu’il peut : Une sortie à Paris au musée d’Orsay, son ami Antoine qui baigne dans la culture, le caractère d’un prof qui ressemble à l’acteur de mission impossible. La vie dans la cité est difficile, très difficile, son père est au chômage, son frère de 14 ans sévit avec la bande de “Tarek”. Ils sont de plus en plus méchants et irrespectueux et s’en prennent autant aux élèves qu’aux enseignants. Il ne comprend pas le jeu consistant à montrer de l’irrespect à Mme Beaulieu, jeune professeur de français. Il est despéré devant l’indiscipline régnant dans son collège. Trouvera-t-il quelqu’un pour l’aider à préserver son désir d’apprendre ? Sauver Saïd de l’échec et du désespoir, est-ce vraiment mission impossible ?

A vous de le découvrir…

Ce livre a également inspiré la réalisation d’un téléfim qui a été diffusé sur France 3 en juin 2008 et qui existe actuellement en DVD. Réalisation de Didier Grousset (réalisation 2007)

Mon sorcier-bien-aimé d’Audren (collection Neuf)

Prénom : Amazir
Nom : Casablanquette
Age : 9 ans
Signe particulier : sorcier ! Un vrai !

Prénom : Leslie
Nom : Cocovino
Age : 9 ans
Signe particulier : fée ! Une vraie !

Trop d’hommes ne croient pas à la magie c’est un tort.
Et vous, les incrédules, arrêtez de douter !
Je viens de la vérifier, une fée peut vraiment tout changer… même la vie d’un jeune sorcier !
Surtout quand celui-ci décide d’abandonner tous ses pouvoirs…

Extrait : Je m’appelle Amazir, j’ai 9 ans, les yeux verts, un petit nez, vingt-trois taches de rousseur. Je vais à l’école de mon village, j’aime les gâteaux et les jeux vidéo. Je suis un garçon comme les autres… mais je suis sorcier. C’est comme ça depuis toujours. Même si personne ne peut le deviner, dans ma famille, nous sommes tous sorciers. Chez nous, ça ne se voit pas. Mon père est libraire et ma mère crée des bijoux. Mes parents n’ont jamais concoté de potion dans un grand chaudron. Nous n’habtions pas non plus dans un vieux donjon mais dans une petite maison, à l’entrée (ou la sortie) d’un bourg breton. Nous n’avons pas de verrue poilue, pas de chapeau tordu, pas de hibou sur nos épaules, pas de toiles d’araignées filandreuses et poussièreuses dans nos chambres, ni fiole de poison dans notre salon. Seuls nos quatre balais pourraient parfois nous trahir car aucune famille normale ne collectionne les balais de la sorte.Je vais à l’école publique comme tous les autres enfants, car c’est là que l’on apprend la vraie vie, dit Maman !

 

Ce contenu a été publié dans A l'école des loisirs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *