A l’école des loisirs, en février

La plus belle fille du monde d’Agnès Desarthe (collection Médium)
 
Sandra, la narratrice de cette histoire, nous emmène dans une réflexion à moitié philosophique sur ce qu’est l’adolescence, l’amitié, les études, l’absence du père, et aussi l’écriture. La demoiselle rêve d’être écrivain, elle ne connaît ni les règles, ni les tournures, et elle s’en moque un peu, mais son histoire avec la plus belle fille du monde prend peu à peu une forme plaisante.
Loubia Gogol est la nouvelle élève de la classe et aussi la plus belle fille du monde.
Dès l’instant où elle entre dans la vie de Sandra, plus rien ne sera comme avant… Sandra et ses amis n’osent par reconnaître que cette nouvelle élève leur pose un problème. Ils se chamaillent bêtement et se lancent même des propos vexants. Résultat, le groupe fait bande à part. Il faut remonter aux origines de leur amitié pour comprendre les liens sacrés qui les unissent… mais ce qui est sacré ne signifie pas être exclusifs non plus.
A vous de découvrir pourquoi la plus belle fille du monde sème le trouble !
 
Si Agnès Desarthe est un auteur qui vous a enchanté, lisez aussi : Je manque d’assurance, disponible également à la bibliothèque.
 
 
La traversée du temps de Yasutaka Tsutsui (collection Neuf
 
 
Kasuko est chargée de ranger la salle des sciences naturelles après les cours, et le jour où elle aperçoit une ombre et respire un parfum de lavande puis s’évanouit, des choses bizarres vont se produire.
A son réveil, elle se retrouve dotée d’un étrange pouvoir qui va lui permettre de traverser le temps et de se retrouver dans le futur, lui permettant ainsi de prévenir accidents et catastophes.
 
Du coup, sa vie se complique…
 
Ce roman de science-fiction paru pour la première fois au Japon en 1965 a immédiatement remporté un énorme succès auprès de la jeunesse nippone. Par la suite, le roman a inspiré de multiples adaptations à la télévision et au cinéma.  
 
Ce contenu a été publié dans A l'école des loisirs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *