Les billets de l'OISO
Office de l'informatique scolaire et de l'organisation
RPN

Santé: la qualité de l’air est insuffisante dans deux tiers des salles de classe

Reprise de l’article paru ce jour sur Arcinfo.ch

La qualité de l’air dans près de deux tiers des salles de classe est à revoir. L’OFSP recommande d’ouvrir plus souvent les fenêtres, afin que les élèves puissent mieux se concentrer. (ATS)

La qualité de l’air est insuffisante dans près de deux tiers des salles de classe, selon une étude de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Conséquence: les élèves ont davantage de peine à se concentrer. L’OFSP recommande d’ouvrir plus souvent les fenêtres.

Cette étude menée de 2013 à 2015 a porté sur les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) dans une centaine de classes des cantons de Berne, Vaud et des Grisons, indique lundi l’OFSP dans un communiqué. La qualité de l’air s’est avérée très bonne dans seulement deux classes où la teneur en CO2 est restée en tout temps inférieure à 1400 ppm (parties par million), le taux idéal étant de 1000 ppm.

Elle s’est révélée “suffisante” dans un tiers des locaux où la durée durant laquelle des valeurs inacceptables (supérieures à 2000 ppm) est restée inférieure à 10% du temps d’enseignement. En revanche, cette durée a été supérieure à 10% dans deux salles de classe sur trois (67%).

Dans 30% des salles, la qualité de l’air était inacceptable durant 30% ou plus du temps total d’enseignement. Elle a atteint 50% voire plus dans 10% des classes testées. Sur l’ensemble des salles, seules six étaient ventilées mécaniquement. Dans trois d’entre elles, la teneur en CO2 est restée inférieure à 1000 ppm.

L’air vicié provient surtout du manque d’aération, mais il peut aussi être dû à des locaux trop petits pour le nombre d’élèves qui y travaillent. Pour atteindre une qualité satisfaisante dans toutes les écoles du pays, l’OFSP a développé un simulateur d’aération en ligne (SIMARIA) qui permet d’évaluer la qualité de l’air tout au long de la journée, selon la taille de la classe et le nombre d’élèves.

Ouvrir les fenêtres

L’OFSP lance parallèlement une campagne “Air frais, idées claires“. Il met à disposition du matériel d’information destiné aux élèves, aux enseignants et aux maîtres d’ouvrage. Et il recommande surtout une aération régulière et efficace pour améliorer rapidement la qualité de l’air ambiant.

La règle: ouvrir complètement les fenêtres durant chaque pause, avant les premières leçons du matin et avant la reprise l’après-midi. Cette mesure simple permet d’améliorer au final les conditions d’apprentissages des élèves.

Source: ATS

©2013 Tous droits réservés | Office de l'informatique scolaire et de l'organisation


accueil actualités
contact rpn.ch
Flux RSSSuivre ce blog



  • Articles récents

  • mars 2019
    L M M J V S D
    « Fév   Mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives



  • ne.ch