Les billets de l'OISO
Office de l'informatique scolaire et de l'organisation
RPN

Une gigantesque liste d’identifiants volés découverte sur le web

« Collection#1 », c’est le nom d’une énorme liste qui se balade depuis quelques jours sur le web et qui contient des milliards de données piratées de plus de 12’000 sites web différents. Certaines adresses neuchâteloises sont concernées, mais, pas de panique, les moyens de se protéger existent. Le point avec les experts du SIEN.

Imaginez une valise contenant un nombre astronomique d’adresses e-mail et de mots de passe volés mise en vente sur Internet… Ce scénario n’est pas le fruit de l’imagination débordante d’un réalisateur de séries télé : il s’est joué « pour de vrai » début janvier et est susceptible d’impacter des milliards d’utilisateurs à travers le monde.

Appelée « Collection#1 », la liste en question – qui rassemble les fuites de données de plus de 12’000 sources web différentes (émanent notamment de sites Internet qui ont été piratés) – a été découverte il y a quelques jours par un célèbre chasseur de failles australien, Troy Hunt, alors qu’elle était vendue sur un forum pour le prix déconcertant de… 45 dollars.

Les chiffres sont démesurés. Plus de 700 millions d’adresses e-mail uniques et plus de 1,1 milliard de paires distinctes d’identifiants/mots de passe (en clair) ont pu être extraites de cette collection.

Notons que les données rassemblées dans « Collection#1 » sont, pour la plupart, assez anciennes. Les mots de passe changés récemment ont donc moins de risque de figurer dans cette compilation.

Le SIEN a pris des mesures

Notre pays et notre canton sont bien sûr aussi concernés par cette gigantesque liste de données. En collaboration avec la Centrale suisse d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (MELANI), les experts en sécurité du SIEN ont ainsi extrait les données qui concernent les collaboratrices et les collaborateurs de l’Etat. Ces personnes seront très prochainement averties personnellement pour qu’elles puissent réagir rapidement et efficacement.

Les sites de l’Etat ne sont pas en cause

Il est également nécessaire de rappeler ici que ces données ne proviennent pas d’une fuite d’un site appartenant à l’Etat de Neuchâtel, mais qu’elles émanent de multiples vols sur divers forums de discussion ainsi que sur des sites privés, tels que LinkedIn, Adobe ou Spotify.

Comment se protéger ?

Si votre adresse fait partie des identifiants qui ont été volés, les mesures à prendre

dépendent principalement des pratiques utilisées dans la gestion des mots de passe :

  • Si le même mot de passe est utilisé pour plusieurs comptes associés à cette adresse email, il est nécessaire de le modifier pour chacun des comptes, et de ne plus jamais utiliser le mot de passe compromis. Afin de réduire les risques en cas de nouvelle fuite de données, il est important de choisir un mot de passe fort et unique pour chaque compte, en s’aidant d’un gestionnaire de mots de passe pour s’en souvenir au besoin.
  • Lorsqu’elle est possible, une très bonne mesure de prévention consiste en l’utilisation d’une authentification à deux facteurs (2FA), procédure d’identification qui ajoute un second élément au traditionnel mot de passe. Concrètement, il s’agit de détenir une deuxième information secrète, qui n’est accessible qu’à l’aide d’un élément physique possédé par l’utilisateur (comme un téléphone). En cas de compromission du mot de passe, la personne malintentionnée n’aura pas accès à ce deuxième facteur d’authentification.

Bonnes pratiques pour la gestion des mots de passe

Pour continuer cette lecture

Source: Intranet.ne.ch

Les commentaires sont fermés.


©2013 Tous droits réservés | Office de l'informatique scolaire et de l'organisation


accueil actualités
contact rpn.ch
Flux RSSSuivre ce blog



  • Articles récents

  • août 2019
    L M M J V S D
    « Juil    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives



  • ne.ch