Images parfaites

Les images parfaites et retouchées ont-elles un impact négatif sur les enfants et adolescents ?

ideauxbeaute2Il faut savoir et faire savoir aux enfants que les médias ne représentent pas la réalité. En effet, une image de clip musical, d’affiche publicitaire ou encore de magazine a subi de nombreuses retouches avant d’être publiée. Ce que l’on voit ne correspond donc pas à la norme et les enfants, dès l’école primaire, sont en mesure de prendre de la distance par rapport à la fiction. Néanmoins, il n’est pas inutile de la leur rappeler dès que l’occasion se présente, surtout quand la différence entre réalité et fiction s’avère plus difficile à déceler. En effet, il est plus facile pour un enfant de comprendre la fiction telle qu’elle est proposée dans un film comme Star Wars que dans des émissions de télé-réalité comme “Top Chef” ou encore “Secret Story”. Pour développer le sens de la réalité, rien de mieux que de proposer à l’enfant de se confronter au monde en privilégiant les sorties et les interactions avec ses pairs. En effet, construire sa vision du monde par le biais de l’écran peut se révéler réducteur et fausser la perception du monde.
Pour ce qui est des normes de beauté véhiculées par les médias, la plupart comprennent bien qu’il s’agit d’images retouchées. Des études ont par ailleurs montré que la perception des parents est bien plus importante pour l’adolescent que les images auxquelles il peut être confronté. Il est donc important que les parents valorisent leur enfant pour que ce dernier puisse se percevoir de manière positive. Si certains adolescents utilisent Internet pour se faire du mal (recherche des mensurations de leurs idoles, recherches de techniques ou de produits pour maigrir, etc.) certains trouvent également des espaces faciles d’accès et plein de bons conseils (forums, sites spécialisés dans l’aide aux adolescents, etc.) pour se sortir de passes difficiles. ideauxbeaute

Internet a deux visages et c’est le jeune qui choisit ce qu’il privilégie ou non, c’est pourquoi le soutien, l’accompagnement et l’intérêt des parents pour leur enfant restent les valeurs les plus sûres pour les accompagner au mieux dans la quête de leur identité. Valoriser la communication et l’échange de point de vue est un des éléments fondamental de l’accompagnement parental. Il est donc important que l’environnement familial permette à l’enfant de construire sa vision du monde de manière partagée afin qu’il se développe dans le respect de lui-même et d’autrui. Lorsque certains sujets ne sont pas abordés avec l’enfant, ce dernier risque de construire des repères faussés. Ceci s’avère très vrai en ce qui concerne la consommation grandissante d’images et vidéos à caractère pornographique. En effet, si les adultes qui entourent l’enfant n’expliquent pas que ces images sont des images de fiction et qu’elles ne correspondent pas à la réalité, l’enfant développe des repères faussés de la sexualité. En Italie, c’est le baron de la pornographie, Rocco Siffredi, qui s’est proposé d’aller dans les écoles expliquer aux jeunes que la pornographie n’est pas la réalité et même si la démarche en a outré plus d’un, il s’explique en disant qu’il est le mieux placé pour le savoir.

Sources :

http://rue89.nouvelobs.com/rue69/2015/12/24/rocco-siffredi-chantre-leducation-sexuelle-moque-t-262587

http://www.jeunesetmedias.ch/fileadmin/user_upload/Bestellung_Publikationen/Brosch%C3%BCre_Tipps_2015/Brochure_Competences_mediatiques.pdf

http://www.projuventute.ch/La-campagne-La-vraie-vie.3245.0.html?&L=1

http://rue89.nouvelobs.com/rue69/2015/12/24/rocco-siffredi-chantre-leducation-sexuelle-moque-t-262587