Centres de détox pour les jeunes accros aux écrans

Des jeunes accros aux écrans ?

En Chine, les médecins considèrent la dépendance aux écrans comme un véritable trouble clinique. Ce sont donc 400 centres de réhabilitation qui ont ouvert pour prendre en charge ces jeunes. Si l’efficacité d’une telle mesure reste encore à prouver, le fait que les autorités sanitaires constatent des comportements problématiques et s’en inquiètent doit nous interroger sur la nécessité d’accompagner les enfants dans la découverte des outils numériques pour que ces derniers ne compromettent pas le bon développement des enfants.

En effet, comme le relève Arte dans la description du reportage “Web Junkies” (diffusé en 2015)  qui présente ces camps de réhabilitation, il s’agit de mettre en avant la dimension sociale de cette problématique. Ce n’est pas l’usage des écrans en soi qui pose problème, sinon l’isolement excessif de ces jeunes adolescents.

Comme le souligne Serge Tisseron (2014), certains usagers apprécient l’utilisation des outils numériques dans leur complexité alors que certains “utilisent de façon répétitive ce qu’ils maîtrisent de ces technologies pour éviter de penser aux difficultés de leur vie quotidienne, comme le chômage, la précarité ou la solitude. Il ne s’agit plus d’apprentissage, mais de fuite.”

Il paraît donc plus important d’interroger les motivations de chacun à utiliser les écrans de manière constante et de réfléchir aux enjeux que cela comporte. Serge Tisseron ne parle d’ailleurs pas d’addictions mais de mauvaises habitudes engendrées par l’utilisation excessives des nouvelles technologies. Une des pistes qu’il suggère pour résoudre l’usage problématique des écrans est de réfléchir de manière collective, au sein de la famille, par exemple.

Accompagner son enfant dans la découverte du monde et des outils numériques nécessite de l’interaction. C’est justement en invitant les enfants à “partir à la rencontre de la pensée des autres et construire avec eux des représentations partagées” (Tisseron 2015) que l’on peut éviter ce phénomène d’isolement.

Retrouvez davantage de conseils d’accompagnements dans un spot (9 minutes env.) qui propose des repères et des pistes d’actions pour les adultes en cliquant sur l’image:

spot_parents

Sources :

La dépendance aux écrans fait des ravages chez les enfants

Les enfants de Steve Jobs étaient privés d’outils numériques. Et alors ? 

« Détox numérique » : halte à l’intox !