Le rire est le carburant du harcèlement

Le harcèlement on en parle ! Oui, on parle des victimes de harcèlement, on parle des issues tragiques de certaines situations, on parle de la souffrance quotidienne de ces personnes qui n’ont rien demandé et que l’on agresse gratuitement.

On parle aussi des harceleurs, ces bourreaux qui s’acharnent sur de pauvres innocents. On parle de leur toute-puissance et de l’impunité dans laquelle ils agissent.

Or le phénomène du harcèlement ne peut pas être réduit à ce cliché : une pauvre victime et un horrible bourreau.

Ce qui se joue est bien plus complexe. Les témoins de harcèlement jouent également un rôle primordial alors qu’ils sont fréquemment oubliés.

Le rire est le carburant du harcèlement :

  • sans rires pas de satisfaction pour le harceleur ;
  • sans rires pas de sentiment d’impuissance du côté de la victime;
  • sans rires le harcèlement ne peut pas se mettre en place.

Parler du harcèlement à son enfant c’est :

  • l’inviter à en parler s’il en est victime ;
  • lui rappeler qu’il doit respecter les autres dans leurs différences ;
  • SURTOUT lui apprendre que sans rires de la part des témoins, le harcèlement n’existe pas !

Plus d’info sur les acteurs du harcèlement… 

 

Sources : Catherine Verdier, 26.09.16,