Réfléchir à deux fois avant de partager !

L’avantage avec les réseaux sociaux c’est qu’il est possible de relayer de l’information à grande échelle et de manière rapide. C’est pourquoi même la Police neuchâteloise ou le canton les exploitent lorsque ces derniers souhaitent communiquer.

Néanmoins, il n’est pas toujours facile de savoir quand appuyer sur le bouton “partager” :

  • Est-ce vraiment utile de partager ?
  • Quelles conséquences peuvent avoir ce partage ?
  • Avant de publier des communiqués officiels, la police procède à des vérifications auprès des personnes concernées. Cela peut provoquer un décalage entre le moment où l’information est transmise par la population et le moment où le communiqué est diffusé.

Le bon réflexe est de réfléchir à deux fois avant de partager, voici des questions qu’il convient de se poser avant de cliquer :

Ce que je vais partager a-t-il déjà été communiqué de manière officielle via un canal d’information fiable (autorité, canton, police, presse ) ?

  • Si OUI, ne partagez que les communiqués officiels.
  • Si NON, ne partagez pas !
  • Vérifier les dates des communiqués (les avis officiels sont toujours datés) afin de ne pas diffuser des informations qui ne seraient plus d’actualité.

Ce que je partage comporte des photos de personnes ou d’enfants ?

  • Partager uniquement un communiqué officiel contenant une photo
  • Supprimer les posts qui comportent des photos de personnes lorsque l’affaire est close (personne retrouvée, par exemple).

Quelqu’un dans mes contacts écrit un post alarmant et demande à tout le monde de le partager, je partage ou pas ?

  • Vérifier l’information via les canaux officiels de la police, du canton, etc.
  • Si l’information est déjà diffusée de manière officielle, ne pas partager
  • Si l’information semble réelle et n’est pas encore diffusée de manière officielle, avertir la police au 117 et ne pas partager.

Ne pas faire attention et partager de fausses informations ou des rumeurs, fait courir le risque de devenir acteur d’une démarche illégale…