Ces écrans qui empêchent de dormir

Le phénomène n’est pas nouveau : la lumière bleue émise par les écrans stimule le cerveau et retarde l’endormissement. Sous-estimés, les effets pervers de ce phénomène existent bel et bien et les conséquences sur la santé sont réelles à long terme.

En effet, l’Homme est programmé pour alterner des périodes d’éveil et de sommeil, ces cycles sont régulés grâce à la lumière du jour et à la nuit. La lumière bleue, naturellement présente dans les rayons lumineux du jour, indique au cerveau qu’il se trouve en période d’éveil. La nuit est dépourvue de cette lumière et indique au cerveau qu’il est temps de se mettre en veille. Durant la soirée, le corps va sécréter une hormone qui a pour fonction de réguler les cycles de sommeil : la mélatonine.

Les écrans, et particulièrement ceux des téléphones portables, émettent une lumière bleue “concentrée” qui stimule le cerveau. Le fait de regarder ces écrans le soir incite donc le cerveau à rester en activité et empêche la sécrétion de mélatonine. Cela décale passablement les cycles de sommeil et les nuits deviennent trop courtes pour permettre au corps et au cerveau de se reposer.

La RTS a consacré deux émissions très intéressantes à ce sujet :

Le manque de sommeil peut engendrer les problèmes suivants :

  • Manque de concentration ;
  • Diminution de la mémoire ;
  • Augmentation de l’émotivité ;
  • Augmentation des risques d’accidents ;
  • Augmentation des risques d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Pour en savoir plus : dossier thématique “médias et sommeil”, tiré de l’étude JAMES 2014

 

 

Sources :

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/biologie-melatonine-11765/

http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Ma-sante-au-quotidien/Sommeil-et-ecrans-la-lumiere-bleue-a-l-origine-de-nos-nuits-blanches