Un site de rencontre pour les 13-17 ans : faut-il s’alarmer ?

Vous connaissez Tinder, le site de rencontre pour adultes ? Et bien Yubo c’est la version pour les adolescents de 13 à 17 ans. Une application qui permet donc à des ados de faire des rencontres en ligne. Très utilisée au Royaume Uni et aux Etats-Unis, cette application mérite que l’on s’y intéresse en tant que parent.

Yubo c’est quoi, comment ça marche ?

Première précision, Yubo a d’abord été baptisé Yellow, si vous faites des recherches vous trouverez parfois des articles qui parlent de Yellow mais il s’agit de la même application qui se nomme désormais Yubo.

Yubo sert à faire de nouvelles rencontres. On crée un profil et à partir de là, on a accès à des centaines de profils potentiellement compatibles avec le nôtre.

Sur le même concept que Tinder, on peut trier d’un simple balayage de doigts les profils qui nous plaisent à partir d’une photo qui s’affiche. En résumé, j’aime ou j’aime pas.

Si deux profils “matchent”, les utilisateurs deviennent amis et il peuvent alors interagir en s’écrivant des messages, en s’envoyant des vidéos ou alors en discutant en direct.

Pour se faire une idée très concrète de comment les jeunes utilisent Yubo, je vous invite à visionner cette vidéo.

J’ai testé pour voir :

Personnellement, j’ai téléchargé l’application et j’ai crée un profil. Pour vérifier si l’application était uniquement destinée aux jeunes de 13 à 17 ans, j’ai donné mon vrai âge (c’est beaucoup plus que 17 ans !) et ça a marché. Cette application destinée aux jeunes contient donc des profils de personnes adultes.

La bonne nouvelle, c’est que les algorithmes censés faire un premier tri ont l’air de bien faire leur travail puisque dans les profils qui m’ont été suggérés, je n’ai vu que des personnes qui avaient la même tranche d’âge que moi.

On peut quand même s’inquiéter des potentiels faux profils existants, où des adultes pourraient se faire passer pour des jeunes, bien que Yubo assure veiller à l’aspect sécuritaire mieux que d’autres réseaux sociaux.

Quels sont les risques de cette application ?

  • les mauvaises rencontres

Comme sur tous les autres réseaux sociaux, le fait d’être “ami” avec des gens que l’on ne connait pas dans la “vraie vie” expose au risque de se trouver face à quelqu’un qui a triché sur son identité.

  • les demandes de “nudes”

Les adolescents qui utilisent Yubo le disent eux-mêmes : il arrive qu’on leur demande d’envoyer des photos dénudées.

Les jeunes doivent être sensibilisés aux conséquences de l’envoi de telles photos et particulièrement avec Yubo qui propose d’interagir en direct. En effet, sous la pression du groupe, un jeune peut plus facilement prendre des risques.

En effet, lors d’échanges en direct le temps de réflexion est très court et le passage à l’acte facilité. Les conséquences ne se mesurent souvent que plus tard lorsque les images ont été diffusées plus loin, mais il est déjà trop tard : les images échapperont à tout contrôle.

Que faire en tant que parents ?

  • (re)poser des règles d’utilisation

Bien que communiquer et discuter soit une approche à privilégier, il n’est franchement pas inutile d’imposer quelques règles d’utilisation à votre adolescent. Car, bien qu’ils vous fassent croire le contraire, les enfants et les adolescents ont comme premier modèle : leurs parents. Ce que vous pensez et exigez d’eux ne les laissent pas indifférents  et cela peut les aider à prendre les bonnes décisions lorsqu’ils se retrouvent dans une situation complexe.

Vous pouvez leur demander, par exemple, qu’ils se respectent eux-mêmes et qu’ils ne se laissent pas influencer par des camarades pour faire des choses avec lesquelles ils ne sont pas à l’aise. Rappelez-leur qu’ils ont le droit de dire non. Cela parait bête mais c’est important que vos enfants l’entendent de votre bouche.

Rappelez-leur qu’il doivent respecter les personnes aves lesquelles ils interagissent via les réseaux sociaux et que le fait de simplement partager un contenu humiliant ou de liker des commentaires haineux peut les rendre coupables de la souffrance endurée par la personne qui est visée. Pour savoir comment s’y prendre, quelques précédents articles vous indiquent comment aborder la thématique du harcèlement.

  • parler des risques avec son adolescent

Interdire ne suffit pas, votre ado risque d’utiliser l’application dans votre dos pour faire comme les autres. Il est donc nécessaire d’aborder les risques avec lui et d’ouvrir le dialogue (voir article : comment discuter des réseaux sociaux avec les adolescents).

Sources :

Article, Le Matin, 13 mars 2019

Vidéo-reportage, Le Matin 13 mars 2019.

Article, Doctissimo 28 février 2019

Article, Les échos entrepreneurs 1 février 2019

Les pires profils Yellow, Joris (youtubeur), 26 avril 2017

En savoir plus sur les concepteurs de l’application