Réseaux sociaux: la pub sans foi ni loi

Café scientifique

Mercredi 20 mai 2015, de 18h à 19h30 à la cafétéria du bâtiment principal UniNE Av. du 1er-Mars 26, Neuchâtel

Les réseaux sociaux offrent aux publicitaires un champ de créativité sans scrupules. En octobre 2014, l’acteur Mathieu Kassovitz usurpait les comptes Facebook de critiques de cinéma pour la promotion d’un film dans lequel il incarne… un usurpateur d’identité. En plein dans le mille, mais à la limite de la légalité ! Plus léger, le hashtag #FindSandra de l’automne dernier a piégé bon nombre d’internautes. Ce n’était pas une histoire d’amour, mais un coup de pub pour un chocolat suisse. Il a fait de nombreux déçus, trompés par une intention qu’ils croyaient sincère. Mais les messages ambigus ne se rencontrent pas seulement sur les réseaux sociaux. Les média traditionnels expérimentent sur internet des formes de publireportage qui ressemblent de plus en plus à des éditoriaux. Que penser de toutes ces actions ? Comment les cadrer juridiquement et surtout dans la pratique?

(Source: unine.ch)

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.